parution 13 février 2013  éditeur Futuropolis  Public ado / adulte  Thème Chronique sociale, Sentimental

Tout sauf l'amour

Le dirigeant d’une agence matrimoniale nouvelle génération reçoit pour challenge de trouver un mari à une séduisante jeune femme, qui ne cherche surtout pas le bonheur. Une variation scientifique et néanmoins romantique sur… l’amour !


Tout sauf l'amour, bd chez Futuropolis de Toldac, Makyo, Bihel
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Futuropolis édition 2013

L'histoire :

Depuis l’âge de 6 ans, Nina est anhédonique, c’est-à-dire qu’elle recherche le contraire du bonheur, à vivre ce qu’il y a de plus pénible au quotidien. Son père, Antoine de Beaumont, qui dirige une grande société d’assurance, a compris depuis longtemps qu’elle fait un blocage psychologique : elle culpabilise d’avoir généré une avalanche qui a jadis tué sa mère, avec son petit rire d’enfant. Il aimerait tout de même que sa fille soit heureuse et il a essayé des dizaines de psychothérapies pour cela… en vain. Un jour, il voit un reportage télévisé sur la société matrimoniale « 21ème ciel », qui doit son succès à une méthode révolutionnaire. Dirigée par un jeune et ambitieux neurologue, José Alcano, celle-ci analyse en effet les profils psychologiques de ses membres et établit des correspondances par informatique. A partir d’algorithmes pointus, un indice de probabilité fiable est déterminé entre deux individus, qui aboutit très souvent à un mariage ! Or Alcano vient de se rendre responsable d’un grave accident de train à un passage à niveau, ayant causé des millions de dégâts… et son contrat d’assurance se trouve justement chez de Beaumont. Ou plutôt, aurait dû se trouver, s’il l’avait signé 2 heures plus tôt ! L’assureur négocie donc avec Alcano : qu’il marie sa fille et il s’arrangera pour prendre en charge le gros de la facture. Pour rendre sa fille heureuse, de Beaumont a tout essayé… tout, sauf l’amour.

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Cette comédie sentimentale en one-shot, co-scénarisée par Toldac et Pierre Makyo, pourrait fort bien être adaptée au cinéma. La problématique et le contexte sont certes un tantinet caricaturaux… mais cette histoire d’amour a le mérite de poser la question – on ne peut plus éculée – sous un angle original, différent, « scientifique » dirons-nous. Faisons un double constat en lien avec notre belle époque. D’une part, le web a démocratisé l’usage des agences matrimoniales, de plus en plus perfectionnées et décomplexées. D’autre part, les chercheurs décryptent de mieux en mieux les schémas psychologiques et hormonaux humains. Une étude affirme même que l’amour, au sens technique du terme, ne peut durer plus longtemps que 3 ans. Le corps humain ne pourrait générer plus longtemps d’ocytocine, l’hormone qui nous plonge dans le benoitement euphorique pour l’autre. Pour mettre à l’épreuve et jouer avec ces postulats, Makyo et Toldac ont placé des cobayes de fiction dans une intrigue quasi vaudevillesque, dont le rouage est la séduction calculée (voir résumé). L’amour peut-il inéluctablement être réduit à des probabilités ? José remportera-t-il son challenge ? Pour le savoir, il vous faudra suivre les atermoiements de cette liaison très agréable, car mise en dessins par un trait doux et élégant. Frédéric Bihel s’offre une parenthèse avant le 3ème opus d’Africa Dreams, en maintenant sa griffe artistique en couleurs directes à un fort bon niveau. Parfaitement adapté en tout cas au romantisme des situations.

voir la fiche officielle ISBN 9782754802819