parution 01 octobre 2005  éditeur Gallimard  collection Bayou
 Public ado / adulte  Thème Chronique sociale

Aya de Yopougon T1

La Côte d’Ivoire des années 70 : son climat, ses mœurs et surtout ses femmes. Une histoire légère, drôle et émouvante mais surtout tellement rafraichissante ! Un régal !


 Aya de Yopougon T1, bd chez Gallimard de Abouet, Oubrerie
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Gallimard édition 2005

L'histoire :

En 1978, en Côte d’Ivoire, 3 jeunes femmes aux mœurs fort différentes voient leur quotidien se dérouler jour après jour. C’est ainsi qu’Adjoua est en train de s’habiller au moment où elle reçoit un coup de téléphone de son amie Bintou, qui l’invite au night club « ça va chauffer », afin de l’accompagner elle et Moussa. C’est en se rendant chez Bintou qu’Adjoua croise Aya, une autre de ses amies. Cette dernière refuse l’invitation car elle préfère terminer ses devoirs. Le soir venu, les deux demoiselles partent s’amuser avec Moussa, qu’elles abandonnent bien vite pour aller danser. Bintou oublie son conducteur et se rapproche de Mamadou. Les jours qui suivent, les quiproquos s’accumulent. Hyacinthe, le père d’Adjoua, part danser avec Bintou mais sur la piste, tout deux tombent sur Koffi, le père de Bintou. S’enchaînent alors nombre de crises familiales. A Yopougon, les jeunes se retrouvent régulièrement sur la place du marché, un endroit où les jeunes couples peuvent discrètement s’isoler. Cela fait d’ailleurs plusieurs soirées qu’Adjoua passe par là-bas…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Ce premier tome d’Aya de Yopougon est l’œuvre de Clément Oubrerie et de Marguerite Abouet. Le premier, plus connu pour ses travaux d’illustrateur dans des ouvrages pour la jeunesse comme Les dix et une nuits ou Du rififi chez les poules, s’occupe des dessins. Passionné de voyage, il a notamment visité la Côte d’Ivoire, ce qui le prédestinait à créer cette Aya de Yopougon. Ses traits sont fins, ses personnages travaillés et les décors détaillés. Oubrerie s’occupe également des couleurs, pour beaucoup dans la réussite de ce 1er tome. Chaudes comme le climat, colorées comme les caractères, toutes ces teintes retranscrivent à merveille l’Afrique de l’époque. L’histoire de Marguerite Abouet est absolument divine, très drôle dans ses rebondissements ou dans son déroulement. On apprécie particulièrement les dialogues emprunts de patois local comme « dêh » ! Véritable bol d’air frais, ce premier tome nous dévoile une Afrique bien loin des clichés !

ISBN 9782070573110