parution 16 janvier 2019  éditeur Gallimard  Public ado / adulte  Thème Roman graphique

Le Corps collectif

Les corps et l'art, c'est une histoire d'amour qui dure depuis des lustres. Edmond Baudoin explore cette relation magique avec sa subtilité et sa sensibilité habituelle. Une jolie performance corps et âme.


Le Corps collectif, bd chez Gallimard de Baudoin
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Gallimard édition 2019

L'histoire :

Les artistes préhistoriques qui ont fait des dessins dans la grotte Chauvet avaient une grande liberté de création, même s'ils avaient sûrement des contraintes techniques et sociétales. Après tout, il n'y a pas un moment dans l'histoire de l'humanité où le mysticisme n'est présent. Se libérer des dogmes, jeter un pavé dans la mare est une des vocations de l'art. Aujourd'hui, l'argent a fait son œuvre et l'art moderne s'est mondialisé : Marcel Duchamp a fini par donner Jeff Koons. Le business est devenu omniprésent. En mars 2012, Baudoin a voulu se confronter à la difficulté de dessiner le corps en mouvement. Il a cherché une compagnie de danse qui accepterait de se faire croquer. A cette époque, il travaillait sur un projet, Dali, pour les Éditions Dupuis, associées au Centre Georges Pompidou. Jeanne Alechinsky travaillait pour le musée. Il lui avait fait part de cette intention artistique. Tout de go, elle lui répondit que cela pouvait l'intéresser. Elle dansait pour Le corps collectif, un laboratoire artistique et un groupe de performance...

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Le corps collectif démarre par une réflexion sur l'art actuel et ses rapports à l'argent. Edmond Baudoin montre une nouvelle fois sa façon particulière d'appréhender le dessin et l'art. L'art, chez lui, se traduit par son amour des corps, des traits féminins, qu'il aime faire danser sous ses pinceaux délicats. Son dessin s'envole littéralement, il couche sur papier ce mouvement perpétuel où les courbes oscillent les unes avec les autres pour donner un ensemble charnel d'une grande profondeur. A l'image de l'ensemble de son œuvre, sa poésie saute aux yeux, tant par les mots que par les dessins virevoltants. Point de narration, juste des pensées que l'on lit allègrement. Ici, dans le cadre des répétitions des cours de danse, il décline son propos dans cet ouvrage qui ressemble plus à un carnet de croquis commentés qu'à une bande dessinée à proprement parler. Une nouvelle fois, du haut de ses 76 ans, Edmond Baudoin surprend avec son regard alerte et aiguisé sur ce qui nous entoure : la vie, l'amour, l'art, la société... Par les temps qui courent, cela fait un bien fou !

voir la fiche officielle ISBN 9782075109710