parution 04 février 2015  éditeur Glénat  Public ado / adulte  Thème Espionnage

12 septembre T2

Duncan Campbell, agent de la NSA, est projeté au cœur d'une guerre de religions aux frontières de l'Europe du XVème siècle. Une uchronie originale qui boucle intelligemment, sur un scénario de Roger Seiter.


 12 septembre T2, bd chez Glénat de Seiter, Gabrielli, Mossa
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Glénat édition 2015

L'histoire :

Après le crash de l'avion de ligne qui l'emmenait à Malte, Duncan Campbell est repêché au milieu de l'océan par un voilier magnifique appelé La Madeleine. Ce dernier appartient à Jacques Cœur, argentier du roi de France, commandé par Jean de Villages. Il défend la couronne du roi et la chrétienté contre la soif de conquête des légions sarrasines du Mahdi. Duncan doit se rendre à l'évidence : il a effectué un saut dans le passé juste après l'attentat terroriste contre les tours jumelles de New York. or l'année 1453 dans laquelle il est plongé n'est pas celle qu'il a travaillé au cours de ses études d'Histoire, puisqu'elle voit un vaste royaume chrétien organiser sa défense contre des sarrasins conquérants. La baie de Naples est emplie de bateaux d'assiégeants, les troupes du roi Alphonse V d'Aragon résistent, mais la rumeur évoque l'arrivée d'une nouvelle armée arabe qui pourrait tout faire basculer en faveur du Mehdi. Le roi Moctezuma, venu de l'autre coté de l'océan, apporte au Caire de l'or et des troupes en masse. Dans le palais de Jacques Cœur, à Bourges, Duncan est l'objet de toutes les attentions. L'étranger possédant une arme à feu semble un allié potentiel crucial pour les armées chrétiennes. Pendant ce temps, une jeune femme appelée Bianca Francesca va entrer dans le campement arabe au pied de Naples, pour tenter d'en délivrer des prisonniers. Cette très belle femme est blonde, comme l'était Sadie, qui avait rejoint Duncan lorsque l'agent de la NSA espionnait un voilier saoudien dans la baie de New York, le 06 septembre 2001...

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Après plus de trois ans, Roger Seiter propose finalement la clôture de son diptyque d'espionnage uchronique autour des attentats du 11 septembre 2001. L'effet de surprise ne manque pas d'intérêt ni de tenue : l'agent secret Duncan Campbell plonge dans un passé où se déroule un affrontement massif entre chrétiens et arabes. Le scénariste offre une profusion d'idées (pas toutes expliquées) qui voient s'affronter des troupes et des engins hétéroclites dans une guerre de religions rétro-futuriste. Il s'agit en quelque sorte d'un parallèle à l'affrontement symbolique post-attentats du 11 septembre et des années qui ont suivi. Malgré les alternances peu nombreuses entre l'époque contemporaine et le XVème siècle, le scénariste réussit à nous intriguer sur les conséquences de cette guerre de religions et sur son impact sur le monde contemporain. De quelle manière Duncan, qui travaillait à éviter des actions terroristes à New York, va-t-il jouer un rôle dans un passé recomposé qui en serait le lointain prélude ? Cette histoire en deux volumes pourrait s'arrêter là (même si elle était initialement prévue pour quatre tomes). Elle boucle par une habile image de fin qui rend crédible toute sa construction. Cela dit, l'album ne manque pas d’enchaînements un peu rapides, tout comme on peut se lasser de la technique graphique de Simone Gabrielli, qui multiplie les visages aux expressions photographiques parfois décalées. Voilà une aventure intéressante et foisonnante, à la construction soignée et dont les deux volumes sont cohérents.

voir la fiche officielle ISBN 9782723488686