parution 16 septembre 2009  éditeur Glénat  collection Grafica
 Public ado / adulte  Thème Thriller, Anticipation

Backworld T3

Niveau 3

Terry, hacker de génie, parviendra t-il à s'extraire du jeu de réalité virtuel Backworld et à en percer les mystères ? Conclusion d'un cyber-thriller prenant et cophérent, offrant moult pistes de réflexion...


 Backworld T3 : Niveau 3 (0), bd chez Glénat de Corbeyran, Rollin
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Glénat édition 2009

L'histoire :

Terry Hackman, pirate informatique de génie, est désormais bien décidé à infiltrer et percer les secrets d'un nouveau jeu de réalité virtuelle révolutionnaire, « Backworld ». D'un côté, il a réussi à se faire embaucher chez VBN, la société éditrice du jeu, à un des plus hauts postes. Mark S. Henry, big boss de la boîte et théoricien du bonheur par les mondes virtuels, a cerné le potentiel de Terry et l'incite à repérer et annihiler un atroce défaut de son jeu. Ce dernier est en effet tellement réaliste, que des dizaines de joueurs en sont morts, un peu partout à travers le monde ! A priori, ils ont succombé d'une trop forte dose de dopamine générée par leur propre organisme, tellement Backworld a procuré chez eux des sensations fortes... D'un autre côté, Terry œuvre toujours en sous-marin pour Lloyd, à la tête d'une société concurrente, qui le paye pour faire de l'espionnage industriel. Mais ce ne sont pas ces deux employeurs antagonistes qui l'ont décidé à s'aventurer derrière les portes interdites de cette cyber-réalité : deux de ses amis proches ont été retrouvés morts devant leur ordinateur, les lunettes d'immersion intégrales sur le nez, plongés dans Backworld : Snake, un pote parasite qui vivait à moitié chez lui ; et Vince, le frère de sa petite amie Tina, qui le tient pour responsable, depuis lors. Or, dans le monde de Backworld, Terry se fait piéger par les sbires virtuels d'Henry, lui-même acteur du jeu. Dans l'immersion du jeu, ce dernier se fait particulièrement convaincant pour que Terry l'aide à transformer Backworld en un produit marketing de masse. Dans la réalité, Lloyd, logiquement sans nouvelles de son espion, recquiert l'aide de Tina pour le retrouver...

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

En raison du brouillage des réalités, figure inhérente au registre des mondes de synthèses, les cyber-thrillers ont souvent tendance à verser dans l'embrouillamini et le sensationnel, quelque soit le support (roman, films ou BD). A contrario de cet écueil, Eric Corbeyran a peaufiné la limpidité du scénario de Backworld, mettant en scène de manière simple et explicite les passerelles d'une réalité à une autre (à une exception près, dans ce 3e opus). Ce biais narratif est en adéquation avec le trait « sage » de Lucien Rollin, qui surprend dans le registre du cyber-thriller. La transparence des actes des protagonistes permet dès lors d'achever une intrigue fort prenante et cohérente, jonchée des indispensables questions philosophiques sur le sens du réel, le simulacre des libertés individuelles et la valeur de la perception (car oui, êtes-vous sûr que le ciel est bleu ?). Certes, rien de révolutionnaire : le propos est toujours un peu le même (tout est question de sensation), mais il a ici le mérite d'être parfaitement fluide. L'histoire met en scène les investigations d'un héros hacker concernant une sorte de Second life sur-boosté (le célèbre simulateur de vie parallèle), tellement réussi dans son rendu, qu'il en vient à tuer. Ce dernier point permet d'aborder un autre aspect intéressant de la trilogie : la drogue d'un nouveau genre, auto-générée par notre propre organisme lorsqu'il est en proie à des stimulis neuronaux inhabituels. La méthode est parait-il d'ores et déjà appliquée aujourd'hui, avec succès, à des fins thérapeutiques (pour la maladie d'Alzheimer). Bref, en 3 tomes bouclés nets et sans bavure (une habile épanadiplose en prime), Backworld offre une intrigue rythmée, doublée d'une réflexion de fond sur l'impact et les limites de la puissance numérique. Game over.

voir la fiche officielle ISBN 9782723465984