parution 15 novembre 1995  éditeur Glénat  collection Caractère
 Public ado / adulte  Thème Aventure - Action, Mondes décalés

Balade au bout du monde – cycle 2, T8

Maharani

Tandis que la guerre se prépare, Arthis a changé de corps et ne peut plus faire marche-arrière. Un final haut en couleurs et « exotico-philosophique » même si le tome est un peu court…


 Balade au bout du monde – cycle 2, T8 : Maharani (0), bd chez Glénat de Makyo, Hérenguel
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Glénat édition 1995

L'histoire :

Madame Evans a pris possession du corps d’Arthis, tandis que celui-ci doit vivre dans le corps vieillissant et fatigué de madame Evans. Arthis souffre de plus en plus de ce transfert, d’autant qu’il est inquiet devant les réactions de madame Evans. En effet, celle-ci est totalement grisée par les forces et la jeunesse du corps d’Arthis. A l’extérieur, la guerre menace entre les Thugs et la secte d’A-Ka-Tha. Electrisé par son nouveau corps, madame Evans s’enfuit et décide de diriger la secte pour vaincre les Thugs. Ariane ne sait comment réconforter son amoureux, prisonnier dans le corps de sa tante. Arthis rencontre alors la magnifique Maharani, veuve du Maharadja. La magnifique princesse refuse de se montrer aux hommes et fait appel à celle qu’elle prend pour madame Evans, pour qu’elle lui apprenne la photographie, passion que son mari défunt partageait avec elle. Toutes ces aventures et mésaventures perturbent beaucoup Arthis et sa relation avec Ariane s’en ressent…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Fin du deuxième cycle de Balade au bout du monde. Sur fond de croyances et religions hindoues, l’histoire trouve une véritable apothéose avec ce changement de corps et d’âme entre Arthis et madame Evans. Avec subtilité, Pierre Makyo joue sur ce transfert pour créer des situations tragi-comiques (la rencontre avec la Maharani, la trahison de madame Evans…). Au bout de son idée, cette balade au bout du corps et de l’esprit donne à réfléchir sur la vieillesse et la mort, la tromperie et l’amitié, l’amour… De plus, le dessin de plus en plus précis et efficace d’Eric Hérenguel montre parfaitement l’incroyable échange de personnalité. Jouant sur les gros plans, Hérenguel laisse planer le doute sur la vraie personnalité de chacun et s’amuse à transformer le corps et le visage d’Arthis, habité par l’esprit mauvais de madame Evans. Bloqué dans ce corps vieilli et usé, Arthis explore les frontières de l’âme humaine, le ressenti de l’âme. Ses émotions sont-elles dictées par son nouveau corps ? Est-on capable de comprendre ses émotions quand on n’est pas dans son corps ? (une vaste réflexion qu’on a peu l’occasion de creuser…). Ces questions métaphysiques laissent vite place à une action fulgurante : la guerre entre les Thugs et le peuple A-Ka-Tha trouve une résolution à travers un affrontement violent. Le final réserve encore quelques surprises. Le destin tragique et ironique rappelle sensiblement le sort funeste d’Arthis à la fin de la première balade. On peut certes regretter que sa lecture en soit vraiment expéditive, le tome étant trop court et peu bavard. Cependant, le final vaut le coup d’œil, pour un cycle. Moins puissant que le premier, mais tout de même intéressant et original. Arthis n’est pourtant pas au bout de ses balades, puisqu’un troisième cycle d’aventures l’attend…

voir la fiche officielle ISBN 9782723421317