parution 28 août 2019  éditeur Glénat  collection 1000 feuilles
 Public ado / adulte  Thème Historique

Beauté noire T2

Les Dreyfusards

En pleine affaire Dreyfus, deux groupes clandestins se livrent une guerre sans merci : le groupe Teufel, raciste, antisémite, belliqueux, et le groupe Prospero, pacifiste et ouvert. La belle Lou en fait partie, avec ses amis acrobates.


 Beauté noire T2 : Les Dreyfusards (0), bd chez Glénat de Simsolo, Balez, Nicloux
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Yellow Star Yellow Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Glénat édition 2019

L'histoire :

A Bruxelles, pendant une représentation de la cantatrice Maria Schitzberg au théâtre de la monnaie, l’industriel Dirk Vansaul est assassiné. Le groupe Teufel, un groupe secret violent et antisémite auquel appartient la cantatrice, revendique le crime. C’est une tueuse professionnelle, Natacha Szatko, déguisée en habilleuse de Schitzberg, qui a fait le coup. Wolf la reconnaît aisément. Vansaul était connu pour financer le bund des socialistes juifs en Russie. Le même jour, Emile Zola est condamné à un an de prison dans l’affaire Dreyfus, au grand dam d’Yves Rey et Gaspard Milan, ses amis. Carmelo Lucci, présent dans la foule, demande à son porte-flingue Shark de s’occuper des deux hommes. Gaspard rentre chez lui, suivi sans s’en douter, et trouve sa filleule Lou accablée par son échec lors de la rencontre avec l’assassin de ses parents, Albert Rimaud. Peut-être le verra-t-elle au duel au pistolet entre Clémenceau et l’antisémite Dumont, ami du meurtrier…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Deuxième tome et fin de cycle pour Beauté noire et le groupe Prospéro. Les membres du groupe Prospéro, qui mettent la violence au service du bien, luttent contre un autre groupe de l’ombre, le groupe Teufel, dont le but avoué est de détruire les juifs et de tuer Zola et Clémenceau. Lou, elle, ajoute à son devoir une haine particulière pour Albert Rimaud, l’un des cadres du groupe Teufel, qui a assassiné ses parents à la fin de la Commune… Malgré la fin du cycle, on sent bien qu’un scénario de plus grande ampleur va reposer sur ces deux piliers : guerre politique et secrète, vengeance personnelle. Le choix de Simsolo de cette période trouble pour installer son histoire est ambitieux et réussi : la violence et la richesse des combats politiques de l’époque sont propices aux histoires parallèles et aux sociétés secrètes. Ça fleure bon l’Arsène Lupin, mais aussi l’inquiétant Cimetière de Prague d’Umberto Ecco. Les dialogues sont efficaces et agréables, et la clarté et la simplicité soyeuse du trait d’Olivier Balez servent parfaitement le récit. C’est une BD attachante, avec une belle identité graphique et d’ambiance, qui gagnera à se poursuivre. C’est une nouvelle fois passionnant et agréable. Affaire à suivre, donc.

voir la fiche officielle ISBN 9782344028063