parution 01 juin 2007  éditeur Glénat  collection Grafica
 Public ado / adulte  Thème Aventure - Action, Historique

Flor de Luna – cycle 1, T1

Santa Maria Cristina

Début XIXe, un aventurier espagnol ambitieux part à Cuba fonder une plantation de tabac. Une saga familiale romanesque autour de l'histoire du marché du cigare, dans la lignée des Maîtres de l'orge...


 Flor de Luna – cycle 1, T1 : Santa Maria Cristina (0), bd chez Glénat de Boisserie, Stalner, Lambert, Pradelle, Langlois
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Glénat édition 2007

L'histoire :

Antoine Chatel est le secrétaire particulier d’un gros importateur de cigares, Charles Porter, surnommé le prince du Havane. Ce soir là, quand il se rend dans l’appartement genevois de son patron pour le tuer ( ! ), il le découvre déjà mort, une balle en plein cœur, et l’appartement a été entièrement fouillé. Le jeune homme s’allume néanmoins calmement un Flor de Luna et entreprend de récupérer une clé USB pleine d’informations dans la cachette secrète de Porter : un cigare creux posé sur une étagère, que les criminel ont délaissé. Il sort son ordinateur portable et commence la lecture des documents numériques sur place. L’histoire commence en avril 1825, alors qu’un vaisseau négrier fait route vers Cuba. A bord, Diego Antonio Castellano a décidé de faire fortune dans le négoce du cigare, en commençant par implanter une plantation de tabac au meilleur endroit de la planète : sur la terre rouge de la Vuelta Abajo. Alors que le navire fait route, une épidémie fait des ravages parmi les hommes d’équipage. Les marins imputent le mauvais œil à la présence d’esclaves en fond de cales. Une mutinerie explose. Les soldats sont maîtrisé et enfermés, quelques nègres sont fichus par-dessus bord, tandis qu’une négresse s’enfuit et trouve refuge dans la cabine de Lucia, la fille de l’armateur du navire. Les deux femmes sont violées de concert, respectivement par un marin blanc et un marin noir. N’écoutant que leur courage, Castellano et le second libèrent les soldats, se livrent à une bataille meurtrière et reprennent possession du navire…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Un album tous les 6 mois ; 7 tomes prévus ; 3 cycles, 3 familles 3 périodes historique pour un seul et même empire… Décidément, les sagas du type Les maîtres de l’orge ont le vent en poupe chez Glénat ! Conjointement à la sortie d’une histoire du diamant dans un nouveau titre éponyme (par Bartoll & Köllé), voici donc celle du cigare, sous un jour bien plus accrocheur. A noter au passage, les deux séries n’appartiennent bizarrement pas à la même collection (les voies de la cohérence éditoriale sont impénétrables). Evidemment, qui dit histoire du cigare, dit histoire de Cuba ! Cette saga s’appuiera donc sur les évènements historiques avérés, mais a priori sans en faire des tonnes. Le souffle romanesque et la psychologie des personnages priment, sur un axe moins technique et plus grand public que Diamants. Après une introduction contemporaine qui devrait servir de fil rouge (le secrétaire découvre l’histoire de la famille en même temps que le lecteur), le flashback débute au XIXe siècle, au beau milieu des embruns. Co-scénarisée par Pierre Boisserie et Eric Stalner, déjà compères sur la Croix de Cazenac et sur Voyageur, cette saga offre d’emblée un premier tome riche en rebondissements. Une mutinerie, des faits d’armes, des destins à jamais tourmentés… On rentre rapidement dans le feu de l’action, d’autant plus que le superbe dessin des deux Eric (Stalner et Lambert), se prête parfaitement au récit d’aventures romanesques. Certes, toute cette trame est un peu convenue, mais il s’agit avant tout d’un divertissement grand public. Une mise en bouche fort plaisante, promise à un bel avenir…

voir la fiche officielle ISBN 9782723458580