parution 06 mars 2013  éditeur Glénat  collection Grafica
 Public ado / adulte  Thème Aventure - Action

Furya T2

La Créature

Une succube végétale au tempérament sauvage sort de sa tanière. Elle s’attache à un bébé, sème la mort, se retrouve piégée par un long voyage et attise la curiosité d’une scientifique. Suite d’une aventure d’horreur atypique…


 Furya T2 : La Créature (0), bd chez Glénat de Fonteneau, Simonacci, Rouger
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Glénat édition 2013

L'histoire :

En 1945, Hans, un ancien de la Wehrmacht, a fui la débâcle allemande à bord d’un sous-marin, jusqu’à se faire oublier dans les eaux profondes des grands fleuves d’Amérique du Sud. Il a emmené avec lui Eva, la fille d’un gradé, qu’il a élevée durant de longues années au milieu de la jungle, comme sa propre fille. Les indiens autochtones ont adopté cette curieuse famille qui vit en marge de leur tribu, à bord de son sous-marin. Mais Hans et Eva ont été retrouvés par des chasseurs de nazis… et leurs confrontations ont abouti à leur mort. Le corps d’Eva a alors bénéficié d’un curieux embaumement de la part de sorcières indigènes. Bien des années après sa mort, elle renait dans la jungle, sous la forme d’une succube anthropo-végétale. Avec ses mandibules griffues et sa mâchoire dentue rétractile, Furya, comme cette créature s’appelle désormais, montre un instinct sauvage à fleur-de-peau. Après s’être vengée, elle va se nicher pour plusieurs décennies dans le sous-marin immergé qui sert de sépulture à son père adoptif. En 1991, des chasseurs de trésors visitent l’épave et la réveille. A bord de leur catamaran, fin heureux, ils remontent des lingots, des documents… et Furya, qui les massacre. Un seul sera épargné : un bébé, que Furya prend sous sa protection. Mais ce catamaran à la dérive jonché de cadavres est repéré par les autorités maritimes, qui envoient des hommes à son bord…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Editée au sein de la collection Grafica de Glénat, consacrée généralement aux séries courtes « de genre », Furya persiste à être un récit fantastique singulier, dont on peine à deviner la finalité. Dans le premier tome, on évoluait à la frontière de l’ethnologie et de l’Histoire, avec la fuite nazie vers l’Amérique du sud… Ce second volet reprend sous une ère contemporaine (1991) et verse franco dans le fantastique horrifique. Bien en marge des rythmes narratifs prémâchés, Jean-Louis Fonteneau expédie son sujet Furya, une succube végétale, faire quelques victimes à notre époque, avec force hémoglobine, éventration et décapitation inopinées. Sensible, instinctive, sauvage, elle est une émotion pure et tient ses atouts meurtriers à fleur de peau. Elle incarne tout à la fois une guerrière quasi-immortelle et un condensé de fureur naturelle. La nature de ce caractère atypique et ses atouts martiaux forgent désormais l’intérêt premier de la série. Car vue son efficacité en terme de massacre, on n’a guère le temps de s’attacher à d’autres personnages… Notons qu’on retrouve parfois ce profil psychologique chez certains extraterrestres des fictions SF. Elle trucide, s’émeut d’un bébé, se terre pendant des mois dans un paquebot jusqu’à s’y momifier, se régénère au contact de l’eau et attise l’intérêt d’une biologiste… Mis à part le flou entretenu sur les enjeux et la linéarité d’un récit néanmoins imprévisible, le destin de cette créature n’est donc pas désagréable à suivre. D’autant que le dessin semi-réaliste de Matteo Simonacci est très pro, parfaitement cadré et découpé. A suivre dans un troisième opus qui empruntera sûrement de nouveaux inattendus sentiers…

voir la fiche officielle ISBN 9782723488563