parution 04 janvier 2017  éditeur Glénat  collection Grafica
 Public ado / adulte  Thème Aventure - Action, Guerre, Historique

L' or et le sang

Léon et Calixte, deux amis, partent à l’aventure au Maroc alors que le pays est à feu et à sang. Une œuvre forte, intelligente, passionnante et épique : l’aventure comme on n’en fait plus.


L'or et le sang, bd chez Glénat de Nury, Defrance, Bedouel, Merwan, Bohl, Bonini, Trystram
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Yellow Star Yellow Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Yellow Star Yellow Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Glénat édition 2017

L'histoire :

L'appel du large : Léon Matilo se souvient de son terrible passé pendant la première guerre mondiale. Comme un imbécile, il s'était porté volontaire pour faire la guerre et avait quitté la Corse... Une décision qu'il regrette amèrement aujourd'hui. Il a pris l'étrange habitude de donner un peu de vin à un hérisson. Une tradition qui pourra leur sauver la vie, car ce hérisson se terre dès que le sol vibre. Et justement, il s'échappe du casque de Léon, ce qui annonce une offensive des boches !
Inch'Allah : L'arudj arrive enfin au Maroc avec sa livraison d'armes. Léon et Calixte de Prampéand sont impatients d'arriver, mais il faut d'abord passer les douanes. Pourtant, tout se passe étonnamment bien. Les deux comparses attendent dans un bar l'arrivée de leur acheteur, un certain Paolucci, une grande figure locale.
Les princes du Djebel : Léon et Calixte commencent à dominer les terres de Tanger. Leur stratégie est simple : arrêter des soldats espagnols, offrir une rançon et payer de nouvelles armes avec la complicité de l'armée française. Grâce à ces armes, les troupes deviennent plus puissantes et peuvent battre plus facilement les Espagnols. Rien ne leur résiste et les soldats du Rif arrivent cette fois devant la grande place forte de Chefchaouen.
Khalil : Léon s'enfuit avec l'avion de Gonzague. Mais ce dernier, précipité par les événements, n'a pas eu le temps de faire le plein. L'avion s'écrase au sol peu de temps après. Ils ont quitté le territoire sous domination française. Des cavaliers rif arrivent, mais de quelle tribu ? Léon comprend que ce sont les violents Temsamanes. Gonzague est exécuté, tandis que Léon est amené au chef, Mulay El-Raissouni. Il va utiliser Léon pour tendre un piège à Calixte...

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Alors qu’il travaillait sur la fameuse série, Il était une fois en France, Fabien Nury s’est attaqué à un autre sujet colossal : la guerre du Rif au Maroc. Glénat (qui a repris les droits à 12 bis à partir du tome 4), a aujourd'hui la bonne idée de publier l’intégrale de cette épopée berbère somptueuse. L’occasion d’admirer le talent de Nury à travers la Grande Histoire. Avec beaucoup d’habileté, le génial scénariste, accompagné de Maurin Defrance, mêle Histoire et fiction. Cela commence par l’évocation de la guerre des tranchées et son lot de scènes bien connues. Puis l’intrigue se déplace rapidement en Afrique du Nord, au Maroc. Peu connue (et bien moins que la guerre d’Algérie), la lutte du Rif contre les troupes espagnoles et françaises a fait rage entre 1921 et 1926. A travers le destin de deux têtes brûlées qui cherchent l‘aventure, Nury retrace les grandes étapes de cette lutte d’indépendance. On croise ainsi quelques grandes figures historiques, comme le général Franco ou Pétain. Cependant, l’œuvre n’est pas une simple reconstitution historique, bien au contraire. Comme son titre l’indique, c’est un grand souffle d’aventures qui traverse la série. Léon et Calixte deviennent des pirates de l’ère moderne et utilisent la ruse et la force pour s’imposer au Maroc. Trafic d’armes, batailles sanglantes, abus de pouvoir, enlèvements, emprisonnements… les péripéties sont légion et le rythme proprement épique. Bénis par les Dieux, nos deux héros traversent les guerres et les balles et reviennent toujours victorieux. La narration est très cinématographique, Nury emprunte ses idées à de nombreux films : à mi-chemin entre Lawrence d’Arabie et L’homme qui voulut être roi pour l’aventure exotique, c’est aussi une histoire de révolte comme dans Il était une fois la Révolution. Malgré l’avalanche d’actions et de scènes pétaradantes, le scénariste développe également la psychologie de ses personnages. La peinture de l’amitié est sublime et rappelle là aussi un film : Il était une fois en Amérique. Les deux amis vont grandir ensemble et faire les quatre cent coups jusqu’à leur séparation et leur différence d’opinion. L’œuvre est également une incroyable évocation du monde arabe. Cassant les préjugés français, Fabien Nury montre les coutumes du Maroc et convertit même son personnage principal à l’islam. Cet hymne à la tolérance est étonnamment moderne : le souffle de l’aventure et la soif de liberté sont des belles valeurs, mais elles ne valent rien devant l’humain. Le dessin est lui aussi très moderne. Le trait de Merwan et Fabien Bedouel est nerveux et le découpage très cinématographique. Les scènes de batailles sont particulièrement impressionnantes, mais les plans des visages sont également très expressifs et pleins d’émotions. L’intégrale contient également quelques annexes qui reprennent une exposition de l’œuvre à Angoulême, commentées par Fabien Nury en personne. Une intégrale riche et sanglante : un véritable chef d’œuvre !

voir la fiche officielle ISBN 9782344017777