parution 01 octobre 2014  éditeur Glénat  collection Grafica
 Public ado / adulte  Thème Aventure - Action, Guerre, Historique

L' or et le sang T4

Khalil

Conduit par Calixte/Khalil, le Rif rêve de République et de liberté. Français et espagnols pensent différemment. Il faudra se battre. Jusqu’au bout… Conclusion sans concession d’une saga d’aventure on ne peut mieux réussie.


L'or et le sang T4 : Khalil (0), bd chez Glénat de Nury, Defrance, Merwan, Bedouel, Bonini, Bohl
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Yellow Star Yellow Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Yellow Star Yellow Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Yellow Star Yellow Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Glénat édition 2014

L'histoire :

Bon d’accord ! Léon Matilo avait un peu trahi pour s’en mettre plein les fouilles en jouant de la magouille avec le 2éme Bureau (les services secrets français). Mais quand il comprend qu’espingos et bouffeurs de grenouilles ont fini par s’entendre comme larrons en foire pour entuber Calixte et ses frères marocains et qu’ainsi leur République du Rif ne voit jamais le jour, son sang corse ne fait qu’un tour : il zigouille Chagnolle. Il met Franco en joue et prend la poudre d’escampette à bord de son zinc pour rejoindre son copain. Oh ! Il ne faut pas des lustres pour que l’aventure se complique et que, faute de carburant, le coucou s’échoue en plein désert. Mais la rigolade ne fait que commencer puisque, bientôt, Léon est gracieusement secouru de sa mésaventure par son « bon ami Mounir », le bras droit du chef des Temsamanes. Conduit auprès du vieux caïd, Léon est copieusement rossé. Mulay El-Rassouni ne veut pas sa mort pour autant car d’autres choix s’offrent à lui. Notamment livrer Matilo aux français, qui lui fournissent des armes dans l’espoir qu’il les retourne contre Abdelkrim et Calixte, alias Khalil Al-Islami. Les français veulent le juger pour meurtre ou offrir sa tête au colonel Franco contre une petite fortune. Mais Mulay a une autre idée : se servir du corse comme appât pour faire sortir Calixte de son trou. Léon est convaincu que son vieux copain ne se fera pas prendre au piège. Mieux : il lui envoie un messager pour le prévenir. C’est pourtant bien mal connaitre ce nouveau Prince du Djebel et ce que signifie pour lui « honneur » ou « amitié »…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Filou ou sentimental. Humaniste voulant gagner ses galons d’Homme libre ou jouisseur né cherchant à s’emplir les poches de gros billets… Il fallait bien qu’ils en finissent avec cette guerre du Rif, les 2 copains. Qu’ils en terminent avec cette « galère » dans laquelle ils s’étaient embarqués savoureusement, pour jouer aux pirates comme dans leurs rêves de gamins et qui avait pris un tournant endiablé. Dans cet ultime épisode, l’Histoire ne leur fera pas de cadeau, expédiant leur rêve d’indépendance du Rif marocain à quelques 30 années de leur tentative de noyer le colonialisme européen. Devenu Khalil pour les yeux or d’Anissa et ses frères Rifains, Calixte ira jusqu’au bout, parfaitement à l’aise dans son costume d’aventurier. Léon le suivra l’arme au poing, du gaz moutarde plein les narines et repoussant les sept assauts de Chefchaouen vaillamment. Trahisons passés, magouilles, objectifs divergents n’auront pas fait céder un poil à leur amitié chevillée… jusqu’au bout. Vous l’aurez donc compris, ce final fait dégainer les superlatifs une quatrième fois, au rythme d’un récit d’aventures brillant et terriblement captivant. L’Histoire comme tison (avec des idées savoureuses comme la présence de Pétain ou Franco...), l’amitié comme fil rouge, un sens du rythme et de l’action hors pair, des personnages gravement attachants, des dialogues travaillés, de l’humour, de l’amour, un sens de tragique manié sans chichi, un découpage et une mise en scène façon cinéma… Il n’en fallait pas moins pour inscrire définitivement la série au sommet des récits du genre. D’autant que la partition graphique excelle à tous les niveaux, en particulier pour délivrer chaque dose d’adrénaline au cordeau ou faire des émotions des personnages le véritable prolongement du crayon. Tout simplement génial !

voir la fiche officielle ISBN 9782344004432