parution 01 mars 2009  éditeur Glénat  collection Paris-Bruxelles
 Public ado / adulte  Thème Humour

Le bar des acariens T2

Je n'ai besoin de personne

Fulbert et Odilon, deux potes acariens, se complaisent davantage dans la glande de comptoir que dans la quête d'un job. Second recueil de sketches humoristiques pour deux loosers acariens qui rêvent de devenir... biker !


Le bar des acariens T2 : Je n'ai besoin de personne (0), bd chez Glénat de de Groot, Godi, Dethorey
  • Notre note Yellow Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Glénat édition 2009

L'histoire :

Fulbert et Odilon sont deux acariens (super moches) qui sont surtout super potes dans la vie. L’un a un nez en forme de trompe et l’autre en forme de ballon de foot. Tous deux partagent les même centres d’intérêts : ils apprécient de boire un verre chez Georges, adorent les motos et surtout n’aiment pas travailler. Tous deux sont mariés mais préfèrent rester le moins de temps possible avec leur femme. On ne sait jamais, d’ici à ce qu’ils se voient confier quelques tâches ménagères… Leur truc, c’est d’aller au bout des choses, quitte à finir dans le mur. Or ils ne sont vraiment pas très doués… Ils passent pour de vrais loosers auprès des autres, surtout quand ils envisagent de devenir motards, vu qu’ils sont fauchés comme les blés. C’est à un point tel, que c’est leurs femmes qui finissent par leur prêter de l’argent. Leur rêve d’achat de moto réalisé, ils ne sont alors pas fichus de les faire fonctionner correctement. Quoiqu’il arrive, ils finissent dans le mur, au chômage, ou dans un lit d’hôpital…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Dans ce deuxième tome du Bar des Acariens, Bob de Groot replonge ses deux loosers acariens dans un univers comparable à celui des humains et dessiné par Godi (peut-on parler de zoomorphisme, concernant des acariens ?). Les deux anti-héros que sont Fulbert et Odilon disposent d’un niveau intellectuel qui n’a d’égal que leur laideur. L’album se partage en plusieurs histoires de quelques pages, dont la chute comique est évidemment la finalité. De Groot a une certaine habitude de l’exercice du recueil en sketches, notamment via son célèbre Léonard. Cette fois, par d’invention et pas de tromblon dans la tronche du disciple : en guise de fil rouge, nos acariens sont simplement fanas de moto. Le dessin de Godi adopte l’insubmersible style gros nez de l’école belge. Le trait est simple, avec une simplification des décors au maximum. On notera la récurrence de quelques personnages qui, au fil des deux albums, enrichissent l’univers : les femmes et le barman. Un album à conseiller aux fans de De Groot, un moment de détente pour les autres…

voir la fiche officielle ISBN 9782723462181