parution 22 juin 2016  éditeur Glénat  collection Vécu
 Public ado / adulte  Thème Historique

Les chemins de Malefosse T24

Le Dernier secret

Henry IV s’apprête à signer un traité de paix entre les catholiques et protestants. Mais les deux camps refusent cette alliance et préparent de mauvais coups. Un tome prenant et très historique, qui annonce une suite des plus sanglantes.


Les chemins de Malefosse T24 : Le Dernier secret (0), bd chez Glénat de Bardet, Goepfert, Faucon
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Glénat édition 2016

L'histoire de la série :

En 1589, la France est totalement divisée. Les forces papistes ont pris le pouvoir et la ville de Paris. En effet, Henri III a renié la foi catholique pour rejoindre Henri de Navarre. Le royaume est donc tiraillé entre les catholiques et les Huguenots. Les paysans souffrent de cette querelle politique et religieuse puisque leurs villages sont régulièrement pillés. Henri III décide de reprendre le pouvoir et assiège Paris, mais des moines complotent contre lui. Au milieu de ce bourbier, Gunther, un soldat allemand, va tenter de trouver sa place en cherchant l’aventure et la fortune.

L'histoire :

Le pasteur Crouzet arrive à la République de Genève, le fief des protestants. Il se rend au collège Calvin où l'on enseigne la foi des réformés. Pensant voir le docteur Théodore de Bèze, Crouzet a la surprise de rencontrer le ministre Simon Goulart en personne ! En effet, l'heure est grave : les Huguenots sont mécontents du traité de paix préparé par Henri IV et ne veulent pas se retrouver lésés. Pour eux, le roi a oublié son ancienne religion et a favorisé les catholiques. Ils confient donc une missive à Crouzet qui porte les réclamations des protestants. Cette mission est secrète et Crouzet devra rendre les documents à Henry IV en personne. A peine sorti du collège, Crouzet se fait enlever par des brigands, au nez et à la barbe des soldats de la ville. Il est alors amené expressément en France…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Le chemin est long dans Les chemins de Malefosse et la paix entre les catholiques et protestants encore plus difficile. Ce tome 24 ( ! ) est beaucoup plus politico-historique que les précédents. Comme un symbole, on assiste à une entrevue entre hommes influents dès le début de l’album. Les clins d’œil à l’histoire sont nombreux et Henry IV prend de plus en plus de dimension. Malheureusement, les complots et alliances sont aussi encore plus forts et le royaume est en péril. Loin des scènes d’action et passes d’armes habituelles, Brice Goepfert représente des gens de l’ombre qui manigancent en secret et qui préparent la chute du roi. Les évènements célèbres de l’Edit de Nantes sont parfaitement expliqués dans cet opus, de sa préparation à sa signature. C’est donc un tome moins rythmé que d’habitude, mais qui fait la part belle au contexte historique et religieux. Toutefois, qu’on se rassure : la truculence est toujours présente et les scènes paillardes encore nombreuses ! Daniel Bardet pose tous ses pions et les forces en présence se mobilisent pour refuser le traité de paix. Cela annonce une suite animée et sanglante. Les personnages emblématiques de la série (Grison, Gunther, Face de suie) sont bien sûr toujours là, mais ils ont moins d’importance qu’auparavant. Nul doute que Gunther, dont la vie change petit à petit, saura s’imposer par la suite. Sans compter le retour de la vénéneuse Pernette ! Le dessin de Brice Goepfert, qui remplace François Dermaut depuis le tome 13, est fluide et agréable. Même si nos héros ont bien vieilli, les décors sont superbes et spectaculaires. Le trait est plus neutre que celui de son prédécesseur, mais le rendu reste d’excellente facture. Ce n’est pas un secret, Les chemins de Malefosse n’ont pas fini de vous balader dans les méandres de la religion du XVIème siècle !

voir la fiche officielle ISBN 9782344010327