parution 14 mars 2018  éditeur Glénat  Public ado / adulte  Thème Humour, Aventure - Action

Ratafia T8

Les têtes de Vô

Pour sortir Romuald de sa dépression, le capitaine accepte de remplir les conditions d'un héritage, en se mettant en quête de vieux copains de Phâques... Redémarrage d'une série d'aventures burlesques, toujours aussi riche en calembours !


 Ratafia T8 : Les têtes de Vô (0), bd chez Glénat de Pothier, Pilet, Salsedo
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Glénat édition 2018

L'histoire :

A bord du navire pirate la Kouklamou, Romuald, le second du capitaine, déprime. En effet, il y a bien des mois que l'équipage n'a plus livré d'abordage sanglant, et ne s'est donc plus gavé de butins précieux. Les marins préfèrent lire des livres, dont les soutes sont bondées, en raison de l'addiction du capitaine pour la culture. De fait, Romuald ne trouve plus de sens à sa vie, il se jette à l'eau 10 fois par jour ; et 10 fois par jour, son collègue Rosebud va le repêcher. Le cuistot de bord prescrit une médication à base de pizzas, mais rien n'y fait. C'est alors que survient maître Propriaud, notaire, à bord d'une frêle barque. Il annonce au capitaine que son vieil ami Paddock vient de passer l'arme à gauche et qu'il a fait de sa bande de vieux potes de jadis ses uniques héritiers. A l'appui, il montre une peinture, dessinée à Pô, sur l'île de Phâques, en avril 91. Sur celle-ci, le capitaine peut reconnaître Akable (chasseur de cachalots), Porto (bourlingueur invétéré), Fernando (casanier et collectionneur de grimoires) et Isabella Bella, surnommée la Bomba (avec son allure de gitane fatale). Seule contrainte pour hériter d'une fortune de plusieurs millions : que les héritiers soient tous réunis pour signer les documents, dans deux mois, sur l'île de Kontarbourg. Ce délai passé, tout l'argent rejoindra les caisses du Trésor Public. Le capitaine n'est certes pas vénal, mais dans l'optique d'aider Romuald à retrouver le goût de vivre, il accepte de se lancer dans la quête de ses vieux camarades. Cap est aussitôt mis sur l'île de Phâques, où doit théoriquement encore résider Porto, dans la commune de Vô...

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Une nouvelle quête en histoire complète s'impose à l'équipage pirate de la Kouklamou, au sein d'une série majoritairement dédiée aux jeux de mots et aux aventures foutraques. Pensez donc : nos héros pirates sont ici plus avides de littérature que d'abordages sanglants et d'or. C'est d'ailleurs le point de départ de ce 8ème tome toujours scénarisé et calembourdé par Nicolas Pothier : en manque de combats et d'aventures, Romuald fait une grosse dépression. Le déblocage de cette problématique et l'intrigue qui s'ensuit sont apportés par un notaire, messager d'un testament, donc d'un potentiel héritage, à la condition de réunir de vieux amis dans un délai restreint. Un pitch de départ classique, en somme, mais toujours efficace pour jalonner 46 planches d'humour, de rebondissements et de jeux de mots. Nos pirates sillonnent en effet divers rivages, dont ceux de l'île de Phâques (le h est fait-exprès) en couverture, pour retrouver et convoyer 4 vieux potes du capitaine, et arriver à temps à la signature de ce qui ne sera pas exactement des monceaux d'or... mais l'enjeu de la prochaine aventure (à venir). L'album se lit tout de même comme une aventure complète, ponctuée par d'incessantes trouvailles dans les dialogues et les situations loufoques. Graphiquement, Johan Pilet a définitivement remplacé Fred Salsedo au dessin, pour un résultat caricatural à souhait, tout aussi convaincant. A noter : à l'occasion de ce tome 8, toute la série est rééditée sous la bannière Vents d'Ouest, chaque album bénéficiant d'un cahier graphique inédit (à l'exception de ce tome 8).

voir la fiche officielle ISBN 9782344005712