parution 01 octobre 2007  éditeur Glénat  collection Investigations
 Public ado / adulte  Thème Policier, Politique

Secrets bancaires T1

Au-dessus de tout soupçon (3.1)

Des enquêteurs se penchent sur des opérations immobilières financées par les fonds d’une association de charité. Mise en place habile d’un nouveau thriller financier en diptyque, où caritatif rime avec lucratif…


 Secrets bancaires T1 : Au-dessus de tout soupçon (3.1) (0), bd chez Glénat de Richelle, Wachs, Pradelle
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Glénat édition 2007

L'histoire :

Le procureur général de Bordeaux confie une nouvelle enquête financière l’inspecteur de police Brédard. Il s’agit d’établir l’origine de sommes faramineuses ayant permis à Monique Morange, propriétaire d’Immo 99 et gérante d’un club de muscu, de financer ses trop nombreuses acquisitions immobilières. Le surlendemain, le charismatique Pierre Vautier, président fondateur de l’association « Les enfants du soleil », prononce un discours émouvant qui inaugure une vente de charité animée par l’ex-vedette du petit écran Gilbert Meyer. Les fonds récoltés serviront ensuite à bâtir des centres de vacances pour les jeunes défavorisés. Un tableau est alors acheté par un ami et invité de marque, qui n’est autre que le procureur général de Bordeaux. Deux jours plus tard, Julien Vautier, fils de Pierre, se rend à un entretien dans les locaux de la chaine de télé, France 8. Il espère vendre un film documentaire qu’il a réalisé avec ses fonds propres sur la vie d’un SDF. Il ressort en rage : on lui a expliqué qu’il fallait qu’il refasse son film en insistant sur le spectaculaire et le suspens, générateurs d’audimat. Julien s’y refuse – cela dénaturerait la réalité – et perd ses illusions. Le dimanche il déjeune avec son père, qui lui propose un poste au sein de son association, aux côté de Gilbert Meyer. Dans les semaines qui suivent, Julien découvre et prend goût à ce business caritatif : on n’hésite pas à faire d’énormes notes de frais, et l’argent coule à flot. Or, pendant ce temps, l’équipe de l’inspecteur Brédard a découvert que Pierre Vautier était l’amant de Monique Morange…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Les diptyques de Secrets bancaires empruntent des schémas narratifs désormais classiques : Philippe Richelle livre plusieurs trames qui n’ont a priori rien à voir les unes avec les autres, avant de les réunir en un tout particulièrement homogène et flagrant. Cette fois, le scénariste dénonce les déviances des systèmes de financement caritatifs et, comme l’indique le non-dit du titre, les trafics d’influence. La réputation et les amitiés dans les hautes sphères du pouvoir servent en effet très souvent de bouclier juridique. Ici, une association de bienfaisance s’appuie sur la notoriété d’une vedette, pour amasser une petite fortune, dont tout ou partie sert à financer des placements privés. Cette affaire fait écho à nombre d’autres issues de notre actualité : dans un registre relativement mitoyen, on se souvient du scandale Jacques Crozemarie. Or, cette fois le mécanisme de l’affaire parait limpide et transparent dès le premier volume : pour comprendre, pas la peine d’attendre la suite et fin (le volume 3.2, L’affrontement, prévu pour juin 2008). Côté dessin, Pierre Wachs trouve dans le répertoire de la real-finance (plus masculin que féminin), des scénarii qui conviennent parfaitement à son style de dessin contemporain, qui se peaufine.

voir la fiche officielle ISBN 9782723457279