parution 28 septembre 2016  éditeur Glénat  collection Grafica
 Public ado / adulte  Thème Chronique sociale

Seigneurs de la terre T2

To bio or not to bio

Florian persiste dans la voie ardue de la paysannerie biologique, en dépit des vacheries de son père et des désirs de sa femme. Suite d’une saga familiale prenante, sur fond de décryptage du secteur agricole.


 Seigneurs de la terre T2 : To bio or not to bio (0), bd chez Glénat de Rodhain, Malisan, Francescutto
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Glénat édition 2016

L'histoire :

Fils d’un gros agriculteur conventionnel dans le sud-est de la France, Florian Brunet commence une prometteuse carrière d’avocat à Lyon… avant d’avoir une double révélation. Primo, l’attrait de la terre est trop important pour le priver d’une carrière dans l’agriculture. Deuxio, les méthodes de cultures intensives sont trop nocives pour l’équilibre de la nature sur le long terme. Il sera donc paysan bio ! Cela n’enchante guère sa future épouse Anne, elle-même fille d’agriculteur, qui comptait sur Florian pour l’extraire de ce milieu et lui faire profiter de la vie mondaine lyonnaise. Cela révolte carrément son père qui voit dans ce virage professionnel à la fois un affront et une absurdité. Comment son fils ose-t-il renier ses méthodes ? Et pourquoi renoncer aux études et à l’ascenseur social qu’il lui avait tracé ? Mais Florian a compris les méfaits des pesticides et il s’insurge contre les méthodes pernicieuses des géants industriels agroalimentaires, comme l’entreprise Misaint. Le père de Florian le déshérite presque : il reporte sa retraite et candidate à sa propre succession à la tête de sa coopérative. Au mariage, les relations sont tendues. Le père fait bonne figure et part tôt. Dans les semaines qui suivent, au cours de son parcours estudiantin obligé, Florian découvre que son père lui a savonné la planche sur moult aspects en jouant de ses relations…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Le premier tome posait les bases d’une guerre familiale de grande ampleur, crispée autour des méthodes de productions agricoles. A ma droite, le père, agriculteur intensif et président d’une coopérative régionale, arc-bouté sur son grand-œuvre de maximiser les rendements ; à ma gauche, le fils a pris conscience de la catastrophe écologique que les pratiques façon Monsanto® sont en train de générer, et son éthique l’empêche d’y participer. Dans ce second tome, les uppercuts pleuvent en rafale, or c’est respectivement plutôt Goliath qui terrasse David (pour le moment). Au scénario, l’écologiste engagé Fabien Rodhain rythme sérieusement cela à la manière des grandes sagas industrielles et familiales made in Glénat (Les maîtres de l’orge, Flor De Luna, Château Bordeaux, Diamants…). C’est d’autant plus agréable à suivre que le dessin réaliste de Luca Malisan reste constant et précis, malgré un terrain narratif peu propice aux grandes envolées graphiques. D’emblée, le récit intensifie la querelle générationnelle, sans se départir d’un décryptage didactique et accessible du secteur agricole par un scénariste connaisseur, selon un axe certes un brin manichéen. En effet, comment ne pas s’insurger devant les engrenages immondes de l’agriculture intensive et les méthodes odieuses du père ? Comment ne pas prendre parti pour le fils Florian, héros vertueux, courageux et méritoire, sur lequel s’acharnent la loi du marché, les circonstances, les abandons et les coups bas ? La démonstration centrale revient à considérer que dans notre société régie par les lois du fric, la voie de la paysannerie bio ressemble à l’enfer. Les principes moraux du fils tiendront-ils bon ? Espérons qu’un retour favorable de manivelle et quelques secrets de familles lui permettent plus de réussite dans le 3ème tome à venir…

voir la fiche officielle ISBN 9782344013670