parution 20 mars 2013  éditeur Glénat  collection Caractère
 Public ado / adulte  Thème Espionnage, Historique, Policier

Silas Corey – cycle 1, T2

Le réseau Aquila 2/2

Malgré l’échec du rendez-vous avec Casella aux Galeries Lafayette, Silas Corey découvre ce que cache le timbre. Aquila est néanmoins toujours de la partie. Fin d’un diptyque (?) dynamique et parfaitement captivant au rythme de l’Histoire.


 Silas Corey – cycle 1, T2 : Le réseau Aquila 2/2 (0), bd chez Glénat de Nury, Alary, Garcia
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Yellow Star Yellow Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Yellow Star Yellow Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Glénat édition 2013

L'histoire :

Paris, 1917. Mais qu’a-t-on bien pu écrire sur le dos de ce timbre, qui excite autant de monde à ce point ?... Alors que la guerre fait rage, Allemands et Français semblent en effet s’être lancés dans une folle partie pour tenter de récupérer un timbre poste substitué par Casella, un journaliste ambitieux et amateur d’espèces sonnantes et trébuchantes. Il faut dire que le morceau de papier pourrait tout changer. Et surtout mettre à mal les ambitions de Caillaux, Président du Conseil que Georges Clémenceau rêve de mettre en minorité. Les uns, mais aussi tous les autres, s’adjoignent pour régler l’affaire les services d’un ancien journaliste qui emmargea un temps au 2éme bureau (les services secrets français) : le sulfureux Silas Corey. Aidé de son fidèle Nam et épaulé par la troublante Marthe Richer, notre ami parvient à faire sortir de son trou Hector Casella. La partie devra se jouer finement (à coup d’explosions…), car un autre espion est dans le coup : l’insaisissable Aquila, dont les coups d’éclats gangrènent ces derniers temps le conflit. Un rendez-vous est fixé à Casella aux Galeries Lafayette, qui a pour objet d’échanger le timbre contre un paquet d’argent. Mais aussi, surtout, d’attirer dans une souricière Aquila. Au moment de l’échange et alors que Casella s’apprête à faire quelques juteuses révélations à Silas, Marthe abat froidement le journaliste. Le coup de feu déclenche les hostilités qui conduisent à la disparition du timbre, l’enlèvement de Marthe par Aquila et une confrontation sur un toit entre Silas et une de ses homologues allemandes…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Un joli nœud d’espionnage, un contexte historique crédible, de l’action, du rythme et un personnage central aux parfaites aspérités avaient rapidement agrippé l’auditoire au regard d’une mise en bouche captivante. Ponctuant le diptyque deux mois seulement après nous avoir fait copieusement saliver, la paire Nury/Alary confirme l’excellent potentiel de cette déclinaison historico-policière sur fond d’espionnage. A nouveau, aucun répit ne nous sera cédé pour se lancer dans la course, conjuguer double et triple jeux, éviter les balles, sauter dans des avions et finalement comprendre les enjeux de cette incroyable « course au timbre ». Le ressort dénouant l’intrigue est d’ailleurs assez judicieux, parfaitement « raccrochable » à la véritable Histoire et offrant une explication – fantasmée – au retour aux affaires du « Tigre » Clémenceau. Fabien Nury maîtrise en tous cas parfaitement son affaire. Il réussit en particulier à lisser l’entrelacs créé par les multiples double jeux et complots (qui roule pour qui ?) grâce à de l’action en continue et de nombreux rebondissements. De même, il sait laisser à Corey son pan de mystère particulièrement prompts à nous titiller et à suggérer – éventuellement – quelques succulents futurs développements. De quoi proposer en tous cas au 9éme art un nouveau pilier de la BD dans le genre espionnage historique (un nouveau 007 de l’entre-deux-guerres ?). Le dessin de Pierre Alary offre quant à lui de l’élégance, du dynamisme et des cadrages maîtrisés pour compléter cette invitation à se divertir sans retenue au rythme d’une intrigue impeccablement ciselée.

voir la fiche officielle ISBN 9782723483933