parution 06 septembre 2017  éditeur Glénat  Public ado / adulte  Thème Espionnage

The Dead Hand T1

Devenu shérif d'une petite ville isolée au milieu des montagnes, un ancien agent secret voit la situation se tendre à l'arrivée d'un mystérieux voyageur. Début d'un thriller à tendance paranoïaque vraiment accrocheur.


The Dead Hand T1, bd chez Glénat de Higgins, Mooney, Bellaire
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Glénat édition 2017

L'histoire :

Carter Carlson, fils d'une ex-secrétaire et d'un agent d'assurance, a eu une enfance toute à fait normale. Fasciné par les comics de super-héros, il finit par porter un costume en intégrant une équipe de cinq personnes dirigée par un homme nommé Vil, un russo-américain. De cet homme, Carter apprit beaucoup mais sans jamais l'avouer, il regrettera que Vil passe chez les russes durant les années 80. En novembre 1991, l'Union Soviétique vit ses derniers instants. Carter infiltre alors la base de Tcheliabinsk-70, un lieu où les meilleurs scientifiques se trouvent. Neutralisant les gardes, il atteint l'intérieur et apprend de la bouche de deux scientifiques qu'il n'y a plus d'argent et de nourriture. Ces derniers sont même prêts à changer de camp. Plutôt que de les tuer, Carter les emmène avec lui. Des années plus tard, l'ancien agent est désormais shérif d'une petite ville. Il règle les problèmes courants, jusqu'au jour où débarque un type ayant traversé les montagnes alentours. La situation dégénère...

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Avec son titre anglophone et son casting d'artistes américains, on pourrait croire The Dead Hand importé d'un catalogue d'éditeur de comics. Que nenni : cette nouvelle série a bien été initiée par les françaises éditions Glénat. Format bande dessinée et 56 pages sont d'ailleurs requis pour d'un premier opus qui se révèle immédiatement accrocheur. L'histoire se focalise sur Carter Carlson, un homme qui fut agent secret durant la guerre froide et qui occupe depuis lors le poste de shérif d'une petite ville isolée. Le récit de Kyle Higgins, qui nous avait déjà accroché avec son Hadrian's Wall, est vraiment bon et mélange différents registres comme l'espionnage, le thriller et la science-fiction. Jouant en permanence sur les faux-semblants, l'auteur installe progressivement une tension omniprésente et étouffante. Les mystères sont nombreux et même si on apprend déjà quelques vérités, on sent que Kyle Higgins dissémine ses rebondissements avec parcimonie pour mieux nous scotcher sur le cliffhanger. Par instant, cela rappellera Wayward Pines et son côté parfois nébuleux pour le lecteur. Le découpage est exemplaire et, fort logiquement, inspiré de celui d'une bande dessinée américaine. Grandes cases panoramiques, doubles-pages et dynamisme sont de rigueur. Côté dessin, Stephen Mooney, qui nous avait étonné sur Grayson, fait forte impression. Son trait sait être détaillé au bon moment, plus rigide à d'autres. La colorisation de Jordie Bellaire complète fort bien ce visuel réussi. Une belle entrée en matière, donc.

voir la fiche officielle ISBN 9782344018651