parution 09 janvier 2019  éditeur Glénat  collection Grafica
 Public ado / adulte  Thème Science - fiction

UCC Dolores T1

Le jour de ses 18 ans, Mony reçoit en héritage un vaisseau de guerre qui va l’amener au-devant de grandes aventures… Pour bien commencer 2019, la toute première série SF du duo Didier et Lyse Tarquin !


 UCC Dolores T1, bd chez Glénat de Tarquin, Tarquin
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Glénat édition 2019

L'histoire :

L’orpheline sœur Mony vient tout juste de fêter ses 18 ans. Elle est convoquée par la mère du couvent des Nouveaux Pionniers qui lui annonce qu’il est temps pour elle de quitter le confort du couvent pour trouver sa propre voie, comme la tradition l’exige pour chaque sœur atteignant la majorité. La régente en profite pour lui raconter comment elle fut retrouvée, 18 ans auparavant, abandonnée sur le parvis de l’église en plein hiver. Enfin, elle lui donne en héritage les objets qui étaient à ses côtés lorsqu’elle fut recueillie bébé, à savoir une sacoche et un coffret en bois... avant de lui souhaiter bonne chance. En plein doute, peu prête à se lancer seule dans la vie, Mony attend un signe des dieux. Soudain, le coffret se met à jouer « Happy birthday to you », avant de s’ouvrir. À l’intérieur, la jeune femme trouve une clé de consigne et un mot : « Prends-soin de Dolores ». Emmenée par un taxi vers le lieu de la consigne, Mony découvre qu’elle vient d’hériter d’un vaisseau spatial de guerre de l’armée confédérée se prénommant Dolores. Comme une surprise n’arrive jamais seule, elle apprend également qu’elle doit enlever l’engin spatial le jour même, car le contrat de location du lieu de stockage expirera dans les cinq heures. Comme elle ne possède pas le permis, l’orpheline décide de se rendre sur la planète voisine pour recruter un pilote digne de ce nom…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Le cycle Lanfeust Odyssey à peine conclu (en novembre 2018), le duo composé de Didier et Lyse Tarquin est déjà de retour pour une nouvelle série (vive janvier 2019 !). Mais ici pas de Christophe Arleston pour les accompagner : le duo se charge seul du scénario, des dessins et des couleurs de ce space-opera. Pour cette nouvelle aventure, on retrouve une religieuse orpheline à peine majeure, héritant d’un vaisseau de guerre très convoité. Heureusement, l’héroïne va pouvoir compter sur un pilote picoleur et bagarreur, façon John McLane, et sur un énigmatique robot mécano pour l’aider à affronter les dangers qui l’attendent. Dans cette première partie, les auteurs mettent en place un univers plaisant et des personnages rapidement attachants, à défaut de proposer encore grand-chose côté intrigue. En effet, il s’agit plutôt d’un tome de mise en place, dans lequel les mystères restent entiers. Tout juste sait-on que Mony semble être la fille d’un Général de guerre redouté et détesté. Pour le reste, on ignore encore si ce dernier ou la mère de l’héroïne sont encore en vie ; ou dans quel but on lui a fait hériter du Unité Cosmo Corsaire Dolores. Qu’à cela ne tienne, la mise en place, ainsi que les graphismes imaginés par le duo, nous suffisent pour apprécier l’album et nous donner envie de découvrir la suite. Si vous avez aimé le travail de Didier Tarquin sur la saga Lanfeust, vous serez emballés par les excellents dessins de cette nouvelle série. Il s’agit d’un très bon début pour ce nouveau space opera et ce, malgré un scénario encore un peu léger pour l’instant…