parution 25 août 2004  éditeur Glénat  collection Grafica
 Public ado / adulte  Thème Heroic-fantasy

Vell'a T1

La Marque de l'infamie

Dans un monde barbare, une jeune femme séduisante et instruite est enlevée puis mise en esclavage. Un premier tome prometteur mettant en scène une héroïne attachante.


 Vell'a T1 : La Marque de l'infamie (0), bd chez Glénat de Bourgne, Bonnet, Faucon
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Glénat édition 2004

L'histoire :

Cultivée, courageuse et terriblement séduisante, Vell’a, fille de notable, décide d’entreprendre une expédition maritime vers Dagarah, capitale de Merrazha l’étincelante. Fière de son instruction, et légèrement inconsciente, elle se sent tout aussi capable qu’un homme d’y vendre un précieux ciment pour la construction d’un somptueux palais. Mais durant la traversée, sa caravelle est attaquée par d’impitoyables pirates. A leur tête, Shagor se montre sans pitié. Il massacre l’équipage en entier et coule le voilier. Seule Vell’a en réchappe… pour être allongée de force sur la couche du pirate. Shagor sait qu’il tirera un bon prix de cette beauté au marché aux esclaves. Après une longue « croisière », le navire pirate arrive enfin au port de Shalizar. Vell’a est alors livrée à Sarpedon, un commerçant qui la fait marquer sur la joue au fer rouge. Auprès de ce dernier, elle parvient toutefois à faire la preuve de son éducation et à se retrouver en vente sur le marché des « esclaves de lettre »…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

A l’issu de ce premier tome, Vell’a, comme le lecteur, ignore totalement les raisons précises qui la catapultent dans cette aventure de fantasy pure souche. Par son volontarisme et son éducation, cette nouvelle héroïne parait totalement anachronique dans cette époque primitive, quand bien même cette ère s’avère imaginaire. A l’instar de son pote Conan, ses véritables armes sont sa force de caractère et son charme sans limite. Sous les coups de crayons de son papa scénariste et dessinateur, Franck Bonnet (Une folie très ordinaire), Vell’a triomphe avant tout du cœur des lecteurs. Ses courbes avantageuses n’ont d’égal que les sublimes décors qu’elle est amenée à parcourir au cours de cette quête homérique. Le dessin réaliste de Bonnet est d’autant plus réussi que ce dernier a acquit une véritable maîtrise graphique des mondes barbares à force de plancher sur le dessin d’Attila… mon amour (avec Mitton). Avec Vell’a, il attaque une grande œuvre, s’entourant judicieusement des talents de son ami Marc Bourgne (Frank Lincoln) pour l’écriture des dialogues.

voir la fiche officielle ISBN 9782723445009