parution 27 février 2019  éditeur Jungle  Public ado / adulte  Thème Chronique sociale

Hector le boucher

De l’enfance heureuse à un dénouement inattendu, la vie haute en couleurs et rocambolesque d’Hector le boucher, un jeune qui n’a jamais rêvé à rien d’autre que d’être boucher… Un one shot halluciné et hallucinant.


Hector le boucher, bd chez Jungle de KolonelChabert, Djian
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Jungle édition 2019

L'histoire :

Au Plessis-Meunier, Hector fête ses 6 ans dans la boucherie familiale, entouré de sa famille aimante. Il reçoit de sa grand-mère une belle blouse de boucher à son nom. Comme son père. Son grand-père l’enjoint à en faire rapidement son métier, mais sa jeune tante Betty, la seule de la famille à ne pas manger de viande, s’oppose aux vues de ses parents. A 6 ans, elle pense que le gamin a le temps de décider ce qu’il fera plus tard. Elle-même ne veut pas se marier avec le vieux vétérinaire… Mais le soir, ses parents en parlent et décident de l’aiguiller un peu. Sa mère, le lendemain, lui offre des belles vaches et une bétaillère en plastique. Son père lui-même joue avec lui… Mais une semaine plus tard, un accident bête précipite la mort de sa jeune maman. Hector doit apprendre plus tôt que prévu son métier. Et ça commence par transformer son copain Jojo le cochon en saucissons…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Après avoir tâté du dessin en collaboration avec des scénaristes (Inversion, Et Dieu créa… Bardot), KolonelChabert se lance avec délectation dans le one shot scénarisodessiné, avec l’aide de Jean-Blaise Djian. N’ayant pas peur des mots, même inventés. Et il ne faut pas avoir peur pour cette histoire qui commence un peu comme le Darling de Jean Teulé, avec un enfant qui grandit avec un rêve dans la tête, un rêve un peu bizarre : devenir boucher. Bon, le petit Hector veut reprendre le flambeau familial, mais le rêve n’est pas commun. Et pourtant, il s’y accroche, et il le réalise, malgré les coups du sort qui s’amoncellent sur lui. La fortune lui renverra l’ascenseur. On se demande bien l’intérêt de cette célébration de l’entreprenariat provincial, quand peu à peu le scénario se barre en testicule. Cet Hector, plein de vie, de gentillesse et d’amour intelligent pour la baraque, découvre en effet d’étranges secrets sur sa famille, et vit plusieurs vies complètement folles. C’est une saga cartoonesque, sur fond de paysages normands (et d’autres). C’est la Russie sur Seine. Le trait caricatural de Kolonelchabert est assez violent, avec des couleurs vives et beaucoup de dynamisme. Il peut être quelquefois difficile à supporter lorsqu’il dépeint la violence ou la veulerie. Pour le lecteur qui va s’accrocher, l’expérience est spéciale, totale, et le ton léger qui est apporté, détaché, fleure bon le second degré (voire d’autres cercles non encore explorés). Bref, l’expérience est originale, et l’original agréable à lire.

voir la fiche officielle ISBN 9782822222051