parution 02 mars 2012  éditeur Le Lombard  Public ado / adulte  Thème Humour

Alexandre Pompidou T1

Lard moderne

Artiste fraîchement diplômé et fils de boucher traditionnel, Alexandre fait son maximum pour parvenir à exposer ses œuvres de viande dans une célèbre galerie. Une comédie sociale aussi finaude que burlesque...


 Alexandre Pompidou T1 : Lard moderne (0), bd chez Le Lombard de Frissen, Cornette, Witko
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Le Lombard édition 2012

L'histoire :

Au terme de leur cursus universitaire aux beaux arts, Alexandre Pompidou et ses amis viennent de décrocher leur diplôme. Pour fêter ça, leur amie Myrtille les invite à une soirée champagne dans la villa de ses parents. Mais Alexandre tient à respecter l'éthique subversive d'artiste qu'il s'est fixée et refuse se déroger à ses principes pour le premier petit plaisir bourgeois qui passe. Quand il l'annonce de front et sans pincette à Myrtille, il la fait pleurer. Plus tard, il est tout fiérot de montrer son diplôme à ses parents, bouchers bien gras et bien traditionnels depuis 5 générations. Son père est heureux que ces études qui ne servent à rien soient enfin terminées : Alexandre va enfin pouvoir les aider à la boutique. Pour le récompenser de son diplôme, son père lui offre même un scooter tout neuf et customisé boucherie, pour faire les livraisons. Mais Alexandre ne l'entend pas vraiment ainsi. Il n'a qu'un objectif en tête : exposer ses œuvres chez Solomon Aurochs-Lascaux, galeriste réputé. Or il apprend que Myrtille, la fille qu'il vient de vexer, est justement la fille du galeriste ! Alexandre cherche aussitôt à se faire pardonner : il se pointe à sa soirée et lui offre 20 mètres de merguez faites-main pour le barbecue. Hélas, la soirée est végétarienne. Pourtant, au cours de la soirée, Alexandre surprend une conversation de Solomon, qui cherche visiblement un jeune pour une expo. Il se met en tête de devenir sculpteur sur viande et de harceler Solomon avec ses œuvres...

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Les scénaristes Jean-Luc Cornette et Jerry Frissen sont décidément de brillantes andouilles. A travers les mésaventures artistiques et carnivores d'Alexandre Pompidou, ils ont l'intuition géniale et absurde de confronter deux notions aussi antinomiques que l'art moderne et la boucherie artisanale. Soit une abstraction intellectuelle avant-gardiste, versus le respect de traditions ripailleuses bien terre-à-terre. Après tout, une célèbre pop-star contemporaine ne s'est-elle pas récemment exhibée dans une robe de haute-couture faite en viande ? Cornette et Frissen appliquent leurs inspirations et leurs verves finaudes et caustiques, option vaudeville, à cet alliage contre-nature. Ils jonglent habilement avec les clichés et s'ouvrent ainsi les portes d'un vaste et réjouissant terrain de jeux social, philosophique et burlesque. A l'aide d'un dessin jeté (pour ne pas dire « moderne »...) parfaitement dans le ton, le dessinateur Nicolas Witko relève le gant. Pour mener le bal, le personnage anti-héroïque d'Alexandre est très attachant, t!iraillé entre son idéalisme hérité de ses études et le souhait de ne pas décevoir ses parents. L'histoire est tout à la fois légère, saugrenue, bondissante, hilarante... et finalement, elle se montre une fine satire des points de crispation de notre société plurielle. Réjouissant !

voir la fiche officielle ISBN 9782803630370