parution 12 septembre 2014  éditeur Le Lombard  Public ado / adulte  Thème Chronique sociale, Politique

Journal d'une Femen

Le parcours d’une jeune femme qui décide de rejoindre les Femen, afin d’éradiquer le sexisme. Un docu-fiction intéressant, qui permet de mieux comprendre cet insolite et radical mouvement féministe.


Journal d'une Femen, bd chez Le Lombard de Dufranne, Lefèbvre
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Le Lombard édition 2014

L'histoire :

Dotée d’une taille mannequin et d’une silhouette gracieuse, Apolline se rend à son travail à pied. Dans la rue, un type l’interpelle pour la taxer d’une cigarette… comme elle refuse, elle se fait traiter de sale pute. Au boulot, son boss lui demande de mettre un décolleté et une mini-jupe lors de la réunion prochaine avec un client, afin de favoriser le deal… Elle fulmine car c’est elle qui a préparé tout le fond du dossier. Et comme elle s’énerve de cette injustice, son collègue lui demande si elle a ses règles. Chez ses parents, sa mère n’attend qu’une chose : qu’elle garde la ligne afin de séduire un homme qui lui fasse des petits-enfants. Bref, Apolline n’en peut plus de ce sexisme ambiant. La nuit, elle consulte sur tablette web des articles qui parlent des Femen, un mouvement féministe venu d’Ukraine. Leurs militantes manifestent avec les seins nus pour protester contre les phallocrates et les religions archaïques. Le lendemain, elle leur envoie un mail pour participer à une réunion. Elle n’est pas sûre à 100% de sa démarche, mais elle a bien envie de se battre pour changer le statut des femmes…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Ça commence pourtant assez mal : en guise de présentation de son personnage central d’Apolline, l’éclectique Michel Dufranne enfile comme des perles tous les poncifs sur le machisme ordinaire et son corolaire, le féminisme réac’. L’un est aussi agaçant que l’autre, et cette entrée en matière caricaturale ne permet pas de s’attacher immédiatement au parcours militant de l’héroïne. Il semble néanmoins que ce soit nécessaire pour comprendre ce qui pousse une femme à rejoindre le mouvement des Femen, justement né de cet agacement à travers les générations. Rappelons-en les grands principes : des femmes manifestent soudainement et virulemment sur la voie publique, des slogans peints sur leur poitrine dénudée, pour dénoncer la dictature patriarcale, la religion et l’industrie du sexe. Beaucoup ne comprennent pas l’expression militante de la nudité. Et pourtant, ce mouvement interpelle et fait bouger les lignes. Dufranne explique en préface que sa BD n’est nullement une biographie : Apolline n’existe pas, elle est une pure fiction, amalgame de multiples rencontres et témoignages avec des Femen. Elle permet de synthétiser un parcours militant type, d’en comprendre les motivations et les risques, sans jamais prendre parti ni donner de leçons. En ce sens, ce « journal » parfaitement réussi apporte une pierre vulgarisatrice utile à un débat on ne peut plus actuel. Le dessin « manga girly » de Séverine Lefebvre supporte cette partition sociétale dans un registre « pop-trash » approprié, sur 122 planches essentiellement composées des visages des protagonistes en gros-plan, rehaussés d’aplats de couleur délavées et modernes.

voir la fiche officielle ISBN 9782803634057