parution 07 octobre 2016  éditeur Le Lombard  Public ado / adulte  Thème Chronique sociale

La Petite bédéthèque des savoirs T12

Le minimalisme. Moins c'est plus.

Comment la création artistique a progressivement évolué vers la simplification, l'épure et parfois la répétition. Un album érudit qui donne de multiples exemples de minimalisme, sur un texte de Christian Rosset.


La Petite bédéthèque des savoirs T12 : Le minimalisme. Moins c'est plus. (0), bd chez Le Lombard de Rosset, Gerner, Lerolle
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Le Lombard édition 2016

L'histoire :

Eric Satie et ses compositions à quelques notes est un des premiers exemples du minimalisme en tant que courant artistique. Alors que la musique comme la peinture ne sont pas encore sortis du romantisme, Alphonse Allais publie des pages blanches ou rouges aux titres pleins d'humour, très en avance sur leur temps. L'art dans son ensemble, de l'architecture à la peinture, va voir des artistes théoriser le « less is more », en affirmer la force ou en pointer les limites. Dans les décennies qui vont suivre, la musique va évoluer de manière radicale en exploitant les possibilités offertes par un silence de plus en plus présent, jusqu'aux œuvres radicales de Philip Glass, ou de John Cage et plus de quatre minutes sans une seule note de piano. Les sculpteurs et peintres vont également creuser un sillon d'épure, allant de la provocation pure à l'approfondissement de dimensions uniques, monochromes, rectilignes, ou constituées d'objets simples et quotidiens comme les parallélépipèdes en bois de Carl André. Sans oublier la poésie et les très anciens haïkus japonais, la bande dessinée et la ligne claire de Hergé, le cinéma et la publicité. Et la note unique, omniprésente de John Cale sur le morceau Heroïn du Velvet Underground, ou la trompette tellement innovatrice de Miles Davis.

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Le minimalisme dans la narration d'un album de bandes dessinées est probablement presque atteint par Jochen Gerner dont toute l'approche réside en des illustrations commentées par deux visages d'hommes et deux visages de femme, dont Olive (oui, oui, l'Olive de Popeye), et Tif et Tondu revisités. Avec une mise en images très simple et sans recul sur le texte qu'elle illustre, la collection nous propose une nouvelle fois un travail didactique qui est davantage un livre illustré qu'un album de BD. L'ouvrage passe en revue de manière très complète un panorama d'artistes de tous genres qui ont contribué à l'expression d'une forme de « less is more » (moins c'est plus), et donne à voir leurs œuvres clés, ou explique l'élaboration de leurs partitions. Christian Rosset qui a écrit le texte de ce livre a visiblement envie d'en dire énormément, et en mettant en perspective les diverses expression artistiques convergeant vers une forme d'épure, il titille efficacement notre curiosité. Les explication théoriques des œuvres d'Erik Satie, Yves Klein ou Philip Glass sont captivantes et donnent envie de voir avec un œil neuf le célèbre Carré blanc sur fond blanc de Malevitch. Mais en choisissant de toucher à tous les genres et en dévoilant pratiquement sa frustration de ne pas pouvoir en dire plus, l'auteur ne rend pas son travail très personnel, et manque l'occasion d'un angle éditorial qui surprenne le lecteur.

voir la fiche officielle ISBN 9782803670178