parution 12 octobre 2016  éditeur Les arènes  Public ado / adulte  Thème Historique

Le Porteur d'histoire

Comment l'héritage d'une incroyable bibliothèque déclenche recherches et aventures des Ardennes à l'Algérie, entre 1830 et aujourd'hui. Une formidable succession à tiroirs d'histoires dans l'histoire, adaptée d'une pièce de théâtre géniale.


Le Porteur d'histoire, bd chez Les arènes de Michalik, Gaultier
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Yellow Star Yellow Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Les arènes édition 2016

L'histoire :

En juin 2001, un grand quotidien algérien rapporte un fait divers en date du 17 mai 2001 : une mère et sa fille disparaissent mystérieusement à Mechta Layadat. À partir de ce jour, plus personne ne croisera jamais Alia Ben Mahmoud, 34 ans, ni Jeanne, 15 ans. Une histoire explique ce qu'il s'est passé. Un français âgé d'une quarantaine d'années s'arrête de nuit à Mechta Layadat, en voiture, complètement perdu. Hospitalières, la femme et sa fille lui proposent le gîte et une collation. Mais lui, reste subjugué devant la fastueuse bibliothèque se tenant contre le mur du séjour. Il n'en croit pas ses yeux : elle contient des ouvrages anciens exceptionnels et même un incunable, c'est à dire imprimé dans le siècle de l'invention de l'imprimerie. L'homme demande des explications quant à l'origine de cette collection unique. Alia lui répond qu'il s'agit d'un héritage, de sa grand-mère. L'homme reste courtois, mais il se fait de plus en plus inquisiteur. Légèrement agacée, Alia lui pose à son tour des questions pour comprendre qui il est. Presque ravi de cette question, l'homme commence à lui raconter une histoire. Il précise que ça va être long, mais ne précise pas qu'il s'agit de la sienne. Cela commence dans les Ardennes belges, un jour de mars 1988. Un homme roule en voiture sous la pluie, et s'arrête dans un troquet, dans un patelin. Le barman est seul. L'homme avoue être perdu, à la recherche du village de Linchamps. Il s'y rend pour enterrer son père, et éventuellement hériter...

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Au tout début de notre histoire, Le porteur d'histoire (sans s) est une pièce de théâtre écrite et mise en scène par Alexis Michalik. Un texte d'une telle richesse, qu'il permit à son auteur de recevoir un double Molière en 2014, pour le meilleur auteur et le meilleur metteur en scène. Si l'occasion vous est donnée d'y assister (la pièce tourne sans discontinuer depuis 2012 à Paris) n'hésitez pas une seconde : vous constaterez ainsi que les récompenses ne sont pas volées. Le résumé ci-dessus n'est que le pâle reflet du début du début... car dans sa totalité, l'histoire qui nous est alors contée est proche d'être l'histoire des histoires, sur fond de quête au trésor. Un fabuleux récit d'aventures historiques à tiroirs, digne d'Alexandre Dumas, voire même au-delà ou au-dessus... on peine à déterminer, car Dumas est lui-même l'un des multiples protagonistes. Une histoire en imbrique une autre, qui en imbrique une autre... et ainsi de suite jusqu'à ce que toutes fassent sens et expliquent la raison première de la création des histoires, sans qu'on s'y perde jamais, avec des allers-retours dans le temps, les lieux, les personnages illustres et les inconnus d'importance. Bref, génial. Largement de quoi émerveiller et donner des envies d'adaptation à tout créateur d'œuvres qui aurait été spectateur... comme Christophe Gaultier. Dans son adaptation BD de 115 pages (il fallait bien ça), Gaultier ne sublime pas le texte, mais il lui rend honneur. Il lui reste d'une grande fidélité de trame, de dialogues et de faits. Il se permet juste d'ajouter les décors évidemment absents de la mise en scène (en réalité dépouillée), de varier les trognes des acteurs (il n'y en a que 5 pour toute la pièce, qui incarnent à tour de rôle chacun une douzaine de personnages) et d'édulcorer quelques zests humoristiques (pour lui accorder plus de sérieux ?). Gaultier s'approprie l'œuvre sans la dénaturer, ce qui est généralement très difficile, et restitue la pleine jubilation de ce chef d'œuvre de Michalik au lecteur-spectateur.

voir la fiche officielle ISBN 9782352045632