parution 29 septembre 2017  éditeur Les éditions du Long Bec  Public ado / adulte  Thème Historique

Maxime Valmont T1

Un jeune dandy plaque son confort de rentier pour partir à la recherche d’une montre Patek volée sur le corps du tsar Nicolas II assassiné dix ans plus tôt. Un one shot enlevé et captivant.


 Maxime Valmont T1, bd chez Les éditions du Long Bec de Seiter, Manunta
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Les éditions du Long Bec édition 2017

L'histoire :

En 1918, quelques mois après la révolution d’octobre, Nicolas II et sa famille, exilés à Iekaterinbourg, sont exécutés dans le plus grand secret. Les soldats chargés de rapatrier les dépouilles s’aperçoivent que les membres de la famille royale avaient cousu des bijoux dans leurs vêtements, notamment une magnifique montre… Dix ans plus tard, à l’hôtel des ventes de Drouot, Maxime Valmont se fait souffler un magnifique œuf Fabergé par une belle rousse. A la sortie, un russe s’enquiert auprès du commissaire priseur de l’identité du vendeur. Un pot de vin délie la langue de l’homme, qui ne sait pas qu’il vient de donner une information capitale à l’ambassade de Russie. Le lendemain, la comtesse Nina Georgievna rend visite à Maxime Valmont et lui fait cadeau de l’œuf sur lequel elle a renchéri. Le jeune homme, courtier en objet d’arts, accepte de partir à la recherche de la montre de la famille Romanov. Les deux jeunes gens ne savent pas encore qu’ils vont retrouver le marchand d’art torturé à mort dans son arrière boutique…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

C’est une bien singulière façon de célébrer les 100 ans de la révolution d’octobre qu’ont choisie les éditions du Long Bec, avec cette sordide affaire de dépouillement de cadavres… L’intrigue repose sur un mystère irrésolu, celui de la disparition du trésor des Romanov, la fortune amassée par le règne d’un tsar qui ne se préoccupa guère des tourments de son peuple. De Paris au Caire, on part sur les traces de Maxime Valmont, accompagné de deux jeunes femmes, belles et intrépides, les trois étant riches et oisifs. Le lecteur pressé pourrait se dire qu’il a lu des centaines d’histoires d’héritiers jeunes et séduisants, à la vie facile. C’est vrai, mais ça n’empêche pas d’apprécier une intrigue efficace et bien ficelée, par un scénariste habitué des polars en costume, Roger Seiter (Fog, Le Policier qui Rit, Lefranc). L’histoire se déroule sans qu’on y prenne gare, entrainée par un enchaînement d’évènements rythmé en diable. Le dessin semi-réaliste de l’italien Manunta, un trait fin avec des couleurs agréables, donnent beaucoup de vie et de dynamisme à l’ensemble. Les hommes sont virils, les femmes sont belles et sensuelles, on y trouve même un peu de Pratt (autant dire que c’est beau et spécial à la fois… humain, quoi !). A l’arrivée, c’est une bonne petite histoire, agréable et dépaysante, qui ravira jeunes (pas trop) et moins jeunes…

voir la fiche officielle ISBN 9791092499575