parution 14 novembre 2018  éditeur Les éditions du Long Bec  Public ado / adulte  Thème Historique

Maxime Valmont T2

L'or de Darius

Maxime Valmont, sa copine Émilie et leur oncle archéologue se lancent sur la piste du fabuleux trésor de Darius III, que tous les puissants de la planète ont échoué à trouver depuis 2400 ans. Une chasse au trésor un peu convenue dans le sillon d'Indian


 Maxime Valmont T2 : L'or de Darius (0), bd chez Les éditions du Long Bec de Seiter, Manunta
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Les éditions du Long Bec édition 2018

L'histoire :

En septembre 1918, dans le nord de la Grèce, des bombardement alliés sur une colonne de soldats Bulgares permettent de mettre à jour une cavité ressemblant à un tombeau. A l'intérieur, un paysan et son fils trouvent un sarcophage contenant des armes et une amphore scellée. Ils s'en emparent et, plusieurs années plus tard, ils revendent ces antiquités à Pierre Lartet, professeur Français en archéologie, alors occupé par une campagne de fouilles en Grèce. A la demande du pauvre paysan, qui craint d'être taxé, Lartet accepte de payer en liquide et en secret. Or à l'intérieur de l'amphore, au lieu d'huile ou de vin, le professeur trouve une quinzaine de papyrus datant du IVème siècle avant JC, parfaitement conservés. Il s'empresse de les traduire. Quelle n'est pas sa stupeur lorsqu'il comprend que ces rouleaux expliquent et indiquent l'emplacement du trésor de guerre de l'empereur Darius III, caché en raison de son exil forcé par Alexandre le grand. Il s'agit peut-être bien du plus important trésor de tous les temps. Or évidemment, l'importance de cette découverte fuite au moment où Lartet tente de trouver un financement pour une expédition archéologique en terre iranienne, soit à l'emplacement fort probable du trésor. Le secret de cette « carte au trésor » arrive aux oreilles d'un banquier d'affaire italien... qui tente de cambrioler Lartet, de nuit, pour récupérer les parchemins. Mais Lartet met en fuite les voleurs a l'aide d'un revolver, puis il part se cacher dans une villa de famille. Révélée par la femme de ménage, sa disparition inquiète la police, qui va interroger sa nièce Emily Evans. L'inspecteur Fremont trouve cette dernière en compagnie de Maxime Valmont, expert en objets d'art, alors que tous deux participent à une course automobile...

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Cette seconde aventure de Maxime Valmont ressemble sur de nombreux aspects à un Indiana Jones, plus précisément à La dernière croisade. Certes, le mythique artefact recherché n'est pas le Saint Graal, mais tout de même le « plus important trésor de tous les temps », ce qui n'amoindrit pas l'intérêt de la quête. Le scénariste Roger Seiter plante la problématique archéologique dans les premières planches, dans l'entre-deux-guerres, via un jeu de faits en cascade : un plan au trésor a été découvert dans une amphore, elle-même mise à jour providentiellement par un trou d'obus. Et Seiter branche son fringant héros Maxime Valmont sur l'affaire, par le truchement d'un heureux hasard de circonstance : il est le petit ami de la nièce du professeur en archéologie à qui incombent les investigations. Comme Indiana Jones, leur périple passera par Venise et la profanation d'une sépulture, où ils savent trouver l'indice qu'il leur manque. Comme Indiana Jones, la séquence est pour le moins rocambolesque et improbable. Mais pas comme Indiana Jones, ils ne sont pas poursuivis par des méchants nazis allemands, mais par de méchants fascistes italiens (pas loin !). La course-poursuite-chasse-au-trésor se déroule alors sur sentiers balisés du genre, jusqu'à un final aussi logique qu'attendu. L'ensemble est une nouvelle fois dessiné et teinté de couleurs directes par Giuseppe Manunta, selon la griffe semi-réaliste qui lui est propre. C'est à dire avec une technique à l'aquarelle parfaitement maîtrisée, un sens des cadrages efficient à défaut d'être original, mais des trombines de personnages fluctuantes et souvent des décors en arrières-plans délaissés. Cela n'empêche pas de passer un bon moment de divertissement, certes un peu attendu.

voir la fiche officielle ISBN 9791092499926