parution 30 janvier 2011  éditeur Les Humanoïdes Associés  Public ado / adulte  Thème Science - fiction, Humour

L' Incal T1

L'incal noir

John Difool, détective de classe R, se trouve malgré lui en possession d’un objet mystérieux au pouvoir étrange, attirant bien des convoitises. Premier tome d’une saga de SF mythique, par le duo de choc Jodorowsky-Moebius !


L'Incal T1 : L'incal noir (0), bd chez Les Humanoïdes Associés de Jodorowsky, Moebius
  • Notre note : Yellow Star Yellow Star Yellow Star Yellow Star
  • Scénario : Yellow Star Yellow Star Yellow Star Yellow Star
  • dessin : Yellow Star Yellow Star Yellow Star Yellow Star
©Les Humanoïdes Associés édition 2011

L'histoire :

A suicide allée, des hommes masqués vétus d’habits vert jetent par-dessus la rembarde un homme du nom de John Difool. Il s’agit d’un détective privé de classe R, qui fait donc le saut de la mort dans cet endroit réputé pour les suicides. Pendant la chute, une navette conduite par les hommes masqués le rattrape. Mais ils sont rapidement pris en chasse par la police. Celle-çi tire sur la navette et finit par la détruire. Au central de police, John Difool, encore sous le choc, raconte ce qui vient de lui arriver en détails. Ainsi, il démarre son histoire depuis la veille où il a été engagé par une aristo afin de lui servir de chauffeur pour la soirée. De fil en aiguille, il raconte la suite de l’histoire et sa rencontre enfin dans les égouts avec un monstre vert agonisant. La police enregistre ses faits et le relache. Il rentre chez lui afin de prendre un peu de bon temps et se remémore les véritables faits de cette soirée. Sa rencontre avec le monstre vert n’est pas anodine puisque celui-ci lui a donné un objet étrange, appelé l’Incal. Quand il a pris l’objet afin de l’ouvrir, une lueur lui a transpercé le crâne, le pénétrant au plus profond de son être…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

A l’occasion des 20 ans de la série mythique d'Alejandro Jodorowsky et Moebius, les Humanos rééditent cette pépite de SF restaurée dans ses couleurs d’origine. Jodorowsky y met en scène, dans un univers futuriste étrange, les pérégrinations dingues d’un détective privé plutôt ringard, à qui on confie le destin de la planète... voire de l’univers. Car Difool se trouve en possession de l’Incal, un objet doté de pouvoirs surpuissants. L’originalité de cette histoire se trouve d’abord dans l’imagination incroyable de Jodorowsky, qui a pondu un univers de pure SF bien barrée. Mais cet atout est aussi sublimé par le trait de Moebius et son découpage chapitré comme un roman graphique. Moebius, alias Jean Giraud, enlumine cette histoire de la plus belle façon, avec son trait fluide et précis. Il retranscrit parfaitement l’univers imaginé par Jodorowsky, alliant science-fiction et western. La colorisation d'origine de cette édition accentue davantage les décors, ainsi que les nombreuses scènes d’actions. En effet, le héros manie le pistolet à la façon d’un cow-boy, ponctuant de sa gachette les nombreuses scènes d'action. L'attribut « héros malgré-lui » de ce personnage reste prédominant tout au long de ce premier album, conférant un aspect rock'n roll à cette quête foutraque. Les rééditions des 5 tomes suivants se poursuivront tout au long de l'année 2011, pour le plus grand bonheur des néophytes qui auraient tord de ne pas en profiter…

voir la fiche officielle ISBN 9782731623437