parution 21 janvier 2009  éditeur Les Humanoïdes Associés  Public ado / adulte  Thème Heroic-fantasy

L' enfant de l'orage T3

Où portent les courants

Laïth, un enfant aux pouvoirs aussi subis que puissants, est sur le point de découvrir les mystères de ses origines. Un cycle qui se termine loin des sentiers battus, dans un registre poétique que ne laissait pas présager ses débuts...


L'enfant de l'orage T3 : Où portent les courants (0), bd chez Les Humanoïdes Associés de Bichebois, Poli, Fernandez
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Les Humanoïdes Associés édition 2009

L'histoire :

Moskip, membre d'un pacifique clan de chasseurs, trouve un nourrisson dans la forêt de Tildwen. Sa femme ne pouvant avoir d'enfant, il l'adopte et le baptise Laïth. Très vite, le jeune garçon fait montre de pouvoirs aussi extraordinaires qu'inquiétants en ressuscitant malgré lui un ami pourtant bien mort, ou, plus tard, en carbonisant des soldats qui se montrent agressifs par une sorte d'onde d'énergie sortant de lui. Autre étrangeté : depuis tout petit, et spécialement par temps d'orage, le garçon est comme frappé de crises d'épilepsie qui le laissent totalement épuisé... A cause de ses pouvoirs, Laïth devient alors une proie traquée par de nombreux ennemis. Son village est détruit, ses compagnons tués ou déportés, l'armée se montrant particulièrement intéressée par ses pouvoirs en ces temps de guerres interminables. Après moult péripéties, Laïth décide de retourner sur les lieux qui l'ont vu naître. Mais le jeune garçon n'a décidément pas de chance, et il se fait condamner aux travaux forcés pour 5 ans. Dalün, une de ses anciennes connaissances le retrouve alors et, en tant qu'assistant du plus grand savant du royaume, pense pouvoir l'aider à trouver l'origine de son mal. Un jour, le gamin lui ramène alors des pierres qu'il a trouvées au fond du lac où il travaille en tant que condamné. Les mêmes pierres mystérieusement lumineuses posées à coté de lui à sa naissance, et qui lui ont valu tant de problèmes. Il semblerait que la clef de son mal dévastateur soit liée à la nature de ces cailloux merveilleux...

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Où portent les courants clôt le premier cycle de l'enfant de l'orage, composé des 3 premiers tomes de la série. D'une histoire au préalable résolument tournée vers les genres heroïc-fantasy et fantastique, on bascule dans un univers plus poétique, tenant davantage du parcours initiatique que de l'action pure et de la baston. En effet, les mystérieux pouvoirs du petit garçon, s'ils sont à l'origine de cette traque de 3 albums, passent au second plan. Manuel Bichebois, le scénariste, concentre alors son récit notamment sur des sujets plus profonds, comme la recherche des origines, la perte de l'innocence et la culpabilité. Il crée également au passage un univers complet autour de son personnage, en racontant des histoires connexes, pour enrichir le monde qu'il invente. Au final, on est plongé dans un univers cohérent, qui s'installe petit à petit et auquel, par la qualité de la narration, on finit par croire totalement. Le tableau est si bien brossé que, le temps de la lecture, on est littéralement transporté dans ce monde original, loin du quotidien du 21e siècle. Mais cette mise au second plan de l'élément fantastique de la série est aussi peut être le plus gros reproche qu'on peut faire à l'enfant de l'orage. Car le mystère entourant les capacité de Laïth est totalement mis de côté et trouve une explication très banale à l'issue de ce nouvel opus, si banale qu'elle déçoit un peu. Cette immersion n'aurait pas été si complète, sans le concours de Didier Poli, dessinateur talentueux et inspiré s'il en est. Ce dernier n'est pas avare en paysages, en panoramiques de villes, machines extravagantes et animaux aux formes étranges. De plus, et la couverture de ce 3e album le prouve, il est particulièrement doué pour dépeindre les sentiments de ses personnages sur leurs visages, appuyant en cela la narration de son scénariste. On se retrouve donc avec une promesse de voyage dans les mains, plus sensible qu'elle ne le promettait au premier album !

voir la fiche officielle ISBN 9782731616743