parution 01 août 2006  éditeur Les Humanoïdes Associés  Public ado / adulte  Thème Science - fiction

Metal T1

La bataille de Méridia

Assauts guerriers et basses félonies, dans un futur médiéval où les seigneurs combattent par créatures de métal interposées. Mise en bouche un peu confuse d'une nouvelle série de SF déshumanisée...


 Metal T1 : La bataille de Méridia (0), bd chez Les Humanoïdes Associés de Brown, Guice
  • Notre note Yellow Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Les Humanoïdes Associés édition 2006

L'histoire :

A Thule, planète-mère de l’empire d’Elias. Emmic, le fils de l’empereur, reçoit pour ses 10 printemps sa première armure de combat. A son âge, son père l’avait aussitôt utilisée pour arracher les deux bras de son maître d’arme. Cette anecdote légendaire marqua le début d’un règne autoritaire et ferme, pour ce souverain au caractère aussi froid que son armure. Quand il entre dans le sarcophage, Emmic n’est vraiment pas rassuré. La connexion avec l’armure est effectivement douloureuse et les premières sensations ne sont guère agréables. Les premiers mouvements le sont encore moins, car l’avatar métallique d’Emmic se fait littéralement découper en morceaux par… son propre père. A peine achevée cette première leçon d’humilité – plus proche de l’humiliation – l’empereur s’en retourne à ses affaires politiques. Les temps sont graves : une nouvelle guerre se profile sur la planète Meridia. Les silkes, une race extra-terrestre qui a acquis une maîtrise différente de la matière, menacent ouvertement l’empire. Aussitôt, l’empereur Elias rassemble l’intégralité de sa noblesse, dans l’optique d’une vaste campagne militaire, en armures de métal, sur Meridia…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

A l’instar des Chroniques de l’Antiquité galactique de Valérie Mangin (le Fléau des dieux, le dernier troyen…), les scénaristes américains Jerold Brown et Paul Alexander ont imaginé un monde futuriste (très lointain) organisé en société médiévale. L’avantage de la modernité est qu’ici, seuls les avatars de métal se prennent des coups de hache en travers du poitrail. L’idée de départ de cette nouvelle série de science-fiction est donc plutôt enthousiasmante… mais le résultat manque cruellement de lisibilité. L’ambiance résolument futuriste, comme seuls les Humanos savent les dénicher, n’est pas en question. Cet arrière goût de space-opéra gigantesque est même jubilatoire et trop rare dans un paysage bédéphile relativement nivelé. Il est juste parfois laborieux de s’attacher aux dialogues, ou encore de repérer avec précision les protagonistes en présence. Au dessin, Butch Guice réussit les profondeurs, les panoramas, le cadre majestueux de ce « futur antique ». Mais à trop déshumaniser ses créatures de métal, il ne donne guère envie de s’attacher à leurs exploits. Quelques allers-retours de lectures (c’est qui celui-là, déjà ? qu’est-ce qu’il s’est passé là, exactement ?) finissent par totalement détacher le lecteur de ce premier épisode… dont la suite (et fin ?) est déjà prévue pour novembre 2006.

voir la fiche officielle ISBN 9782731617757