parution 25 avril 2014  éditeur Makaka éditions  Public ado / adulte  Thème Autour du 9ème art, Aventure - Action, Mondes décalés

Les Magiciens du fer

Dans cette aventure dont vous êtes le héros, vous incarnez un technomage chargé de réunir des cristaux énergétiques à travers Paris, afin d’alimenter la tour Eiffel, en qualité de para-sortilège national. Périple à la techno-belle époque.


Les Magiciens du fer, bd chez Makaka éditions de Cetrix, Yuio
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Makaka éditions édition 2014

L'histoire :

Printemps 1889, à Paris. Soucieuse d’oublier les guerres du XIXème siècle, la France entre avec élégance dans le XXème siècle en prônant un modernisme lumineux, qui rayonne sur le continent européen. En cette fin de siècle, la magie fait un retour en grâce pour devenir le fer de lance de la révolution industrielle. L’énergie magique remplace la vapeur, le charbon a été abandonné au profit des cristaux de mana. Cette prise de conscience technologique s’est faite dans la douleur, lors de la défaite face aux prussiens qui maîtrisaient avant les français l’alliance de la mana et de l’acier. Même si la paix est désormais installée, la menace d’une attaque magique hante toujours l’esprit de la population. C’est pourquoi le pays travaille d’arrache-pied pour combler son retard en ce domaine. L’exposition universelle de 1900 sera l’occasion de présenter la tour Eiffel, premier parasortilège de l’histoire, destinée à neutraliser la sorcellerie d’une puissance étrangère. Toutefois, avant de procéder à l’allumage de la tour d’acier, il faut réunir suffisamment de mana pour satisfaire son appétit gargantuesque en énergie. Pour cela, Gustave Eiffel fait appel à des étudiants en technomagie de la prestigieuse université de la Sorbonne. La technomagie est une discipline qui allie le progrès technique et la pratique ancestrale de l’occultisme. Vous incarnez l’un de ces étudiants qui a pour mission de trouver de la mana dans la capitale. Dans le bureau de Gustave Eiffel, celui-ci vous remet un ordre de mission qui s’autodétruira après lecture… vous devez recueillir 30 sources d’énergie magique pour remplir la batterie de mana de la Tour Eiffel… Pouf, le message part en fumée… dont le bureau est envahi… ce qui fait tousser ce cher Gustave. Il est temps de prendre congé. Avant toute chose, allez réunir de bons conseils, utiles pour cette quête, auprès des professeurs de la Sorbonne…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Après une introduction calme et académique, Les magiciens du fer entre rapidement dans les codes du jeu de rôle, avec son lot d’énigmes, de combats et de rebondissements. Une fois le tutoriel passé, l’aventure prend une dimension fantastique et revisite la capitale de manière originale. Les péripéties se déroulent en des lieux illustres (la Salpétrière, l’Opéra, le Père Lachaise, le bois de Boulogne, les Halles, etc.) et les rencontres sont nombreuses, avec des personnages connus revisités. Comme le Chaperon rouge et son loup, ou Blanche Neige en jarretelles. Mais aussi avec de purs produits de l’imagination de Cétrix, qui scénarise cet album. Décors et créatures prennent vie sous le trait de Yuio, qui rend le fantastique abordable pour les plus jeunes lecteurs et donne à l’ensemble un aspect harmonieux. La lumière est présente, même dans les coins sombres, des marécages du bois de Boulogne, à la nécropole du père Lachaise. Les personnages et les situations, variés à souhait dans leurs caractères et leurs apparences, ajoutent de la fantaisie à la lecture. Une certaine bonhommie ressort de l’aspect visuel et des dialogues, apportant de la chaleur à l’atmosphère générale. Les règles et les accessoires sont simples à comprendre autant qu’à utiliser, la jouabilité est fluide. Les énigmes, elles, parfois ardues, demanderont souvent à bien faire fonctionner son appareil à penser, que l’on soit enfant ou adulte. Quelques combats sont également difficiles à remporter, du fait du nombre d’adversaires. Pour le reste, le bon sens et la noblesse de cœur seront à privilégier face à l’égoïsme et à la cupidité. L’équilibre entre les énigmes, les combats et les rencontres rend le rythme de l’aventure entrainant. La partie visuelle, avec ses couleurs harmonieuses et franches, le travail sur les camaïeux, les costumes élaborés et les décors de la Belle Epoque, offre un plaisir de lecture qui touchera petits et grands. Les auteurs de cet album sont dans une bonne dynamique, le pari était audacieux et le résultat est au rendez-vous. Ce qui laisse le champ libre à la collection de « BD dont vous êtes le héros » qui fait déjà écho à la fameuse série de Steve Jackson et Ian Livingston, sortie chez Folio Junior dans les années 80.

voir la fiche officielle ISBN 9782917371503