parution 15 novembre 2017  éditeur Rackham  Public ado / adulte  Thème Chronique sociale

Dans le noir

Une jeune Polonaise, globe-trotteur et sans attaches, débarque à Malmö en Suède pour suivre des cours de dessin. Elle doit travailler pour payer ses études, mais n’a pas le droit à un permis de travail. Un one shot sombre et léger à la fois.


Dans le noir, bd chez Rackham de Bogdanska
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Rackham édition 2017

L'histoire :

Daria a déjà voyagé dans pas mal de pays d’Europe. Son mec, Erik, est Suédois et vit à la campagne. Il vient la chercher à l’aéroport et l’amène à Malmö, où elle doit prendre des cours de dessin. La jeune femme est seule, sans argent, ne parle pas le suédois et doit trouver un appartement, et un job pour le payer. Son premier rendez-vous pour une colocation est couronné de succès. Elle se retrouve dans un appartement avec trois colocs. Elle a une chambre à elle, la plus grande qu’elle ait jamais eue, en vérité. Grâce à un ami d’Erik, Mendi, Daria décroche un petit job pour un marchand de burgers végétariens. Mais les patrons partent avant de l’avoir payée. Elle demande un permis de travail, mais il lui est refusé car il lui faut… un travail. Alors elle prend un job, grâce à Mendi encore. Un job de compteuse de vélos, sous une fausse identité, et travaille au noir dans un fast-food indien tenu par le cynique Sanad. Et Erik ne donne plus de nouvelles…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

A 25 ans, Daria Bogdanska s’est retrouvée à Malmö, sans argent, sans appart’, sans parler suédois, prête à suivre des cours de dessin, elle qui n’avait jamais dessiné. Bourlingueuse, pour sûr. Et carrément rock’n roll. Entre concerts punks et débrouille, elle cherche sa place, malgré une administration peu complaisante et un employeur peu regardant. Elle nous livre alors un récit autobiographique fortement teinté de chronique sociale, très engagé politiquement. Elle nous raconte ses galères, sans que cela soit finalement une souffrance. La jeune femme vit sa vie, encaisse les coups, avance malgré les obstacles. Dès les premières pages, on sent l’influence artistique de Marjane Satrapi, la rondeur du trait, le noir et blanc qui donne une neutralité aux choses, mais aussi une belle profondeur… Daria nous raconte son quotidien, ses rencontres, les gens qui l’aident… Et on se prend tout de même à croire en peu dans l’humanité. Citoyenne du monde, dynamique et engagée, Daria Bogdanska nous livre un beau premier ouvrage, un récit bien maîtrisé, même si parfois un peu long et où se croisent trop d’envies (autobiographie ou pamphlet libertaire, chronique sociale ou politique, jeunesse mondiale ou immigration…). Ce récit a semble-t-il tapé dans l’œil du comité de sélection d’Angoulême, puisqu’il a été retenu au titre de la sélection officielle 2018…

voir la fiche officielle ISBN 9782878272185