genre(s): Chronique sociale, Policier
Série en cours en France. 24 albums parus
  • scénar dessin

 Jérôme K. Jérôme Bloche T15
 Jérôme K. Jérôme Bloche T16

 Jérôme K. Jérôme Bloche T17
 Jérôme K. Jérôme Bloche T18

 Jérôme K. Jérôme Bloche T19
 Jérôme K. Jérôme Bloche T20

 Jérôme K. Jérôme Bloche T21
 Jérôme K. Jérôme Bloche T22

 Jérôme K. Jérôme Bloche T23
 Jérôme K. Jérôme Bloche T24

INTÉGRALES, HORS SÉRIES & COFFRETS

 Jérôme K. Jérôme Bloche T1, bd chez Dupuis de Le Tendre, Makyo, Dodier
 Jérôme K. Jérôme Bloche T2, bd chez Dupuis de Dodier

 Jérôme K. Jérôme Bloche T3, bd chez Dupuis de Dodier

A VENIR

Pour etre alerté par email dès la publication d'une chronique dans cette série,
saisissez  et

les avis des terriens

  • à découvrir et à dévorer 29 juin 2014

    BD super agréable à lire. Détective nonchalant, mais très perspicace !

    Pierre

  • Aventures en Normandie 17 avril 2014

    Depuis de nombreuses années, je voyais dans les bacs des libraires de nombreux albums de Jérôme K. Jérôme Bloche, sans y prêter grande attention : nom de héros trop compliqué, dessin fort conventionnel, peu de critique "attractive"... Dernièrement, j'ai eu en main le tome 12 de cette série (Le Gabion) et j'ai décidé de me lancer dans l'aventure. Le héros et sa copine semblent très sympathiques, on les croirait sortis de la série Julie, Claire, Cécile. Le trait est classique, sans surprise, mais clair et relativement agréable au regard. On y voit des personnages qu'on croit avoir déjà vu dans d'autres BD. L'histoire est bien menée et la fin est haletante, tout en étant un peu prévisible et n'appelant pas de suites. Finalement, on se laisse prendre par l'ambiance et la réalisation de cette BD, qui n'a rien d'inoubliable mais qui se laisse lire sans déplaisir. En résumé, une série "gentille", bien réalisée et typiquement destinée aux jeunes adultes.

    Raymond

  • Jeu de rôle 23 avril 2013

    A son tour, Babette devient détective et avec ses amies Mmes Rose et Zelda, part à la recherche de Jérome, kidnappé par un gang de voleurs de diamants. Un album que j'ai adoré, attachant, fidèle à la ligne de Jérome K Jérome Bloche. Je suis fan devant l'éternel !

    Anne-catherine

  • comme d'habitude très bon scénario 22 juin 2012

    L'auteur Dodier est toujours original et pointu dans ses scénarios concernant Jérôme K Jérôme, ce détective...

    Xavier

  • Colombo junior 29 mai 2012

    Il y a de cela quelques années (en 1985, pour être précis), surgit dans la BD franco-belge un drôle de héros, maladroit et touchant, muni d'un solex, d'une petite amie et d'un redoutable flair. Ce détective en herbe, au nom inspiré du célèbre auteur de Trois hommes sur un bateau, aligne aujourd'hui plus d'une vingtaine d'enquêtes et fut mis en scène par des pointures telles que Le Tendre ou Makyo. Sur ce premier tome, L'ombre qui tue, même s'il faut reconnaître que l'intrigue n'atteint pas encore l'épaisseur des opus suivants, le jeune détective fait déjà ses preuves. Graphiquement ou scénaristiquement, le style Jérôme K Jérôme est déjà là : une intrigue moins simple qu'il n'y paraît, au service d'un polar social que n'aurait pas renié Jean-Bernard Pouy (le créateur du Poulpe), un rythme sans temps morts, un dessin réaliste (mais pas trop) et quelques pointes d'humour bienvenues. Bien qu'on pourrait croire cette série destinée au jeune public, Jérôme K Jérôme séduira également les plus grands. Cette série a le mérite de se bonifier avec l'âge, il n'est donc jamais trop tard pour la (re)découvrir.

    Laurent

  • Un détective "ordinaire" 18 septembre 2011

    Une série sympa, un héros un peu anti-héros, maladroit, mais gagne de l'assurance au fil de la série !

    Isabelle

  • Détective atypique 27 juillet 2011

    Le personnage de Jérome K. Bloche est réellement fascinant, se situant aux antipodes des détectives privés abordés en littérature et au cinéma. Nous sommes ici loin du cliché du détective intrépide, souvent tourmenté, enclin à la consommation d'alcool et de cigarettes. Jerome K. Bloche se décrirait au contraire, comme un homme heureux en couple, plutot maladroit, porteur des doutes de sa génération et concient des risques de son métier et de ses propres limites. Ainsi, il ne porte pas d'armes, circule en solex et appelle la police quand son enquête commence à chauffer ! On est donc loin des clichés habituels. Surtout, ce personnage est un détective de proximite. Le quartier de son domicile est son premier pourvoyeur d'affaires à élucider. Du coup, il se voit régulèrement confier des enquêtes sans prétentions (tout au moins au commencement de l'histoire), ce qui me semble une vision honnête de la la profession de détective privé. Voila, pour toutes ses raisons, je suis fan !

    Jeremy

  • Soucis du détail 1 avril 2011

    Sans contredit un excellent album. J'ai juste trouvé une négligeance du détail : le verre brisé des lunettes ne l'est plus quelques cases plus loin, et lorsque Jérôme entre par infraction au début de l'histoire, il fracasse la vitre, mais l'ouverture est trop petite pour lui pour y entrer et lorsqu'on le voit pénétrer à l'intérieur, la vitre a disparue. Omis ce détails, c'est un exceklent album.

    starchildqc

  • Jérôme recherché par le GIGN ? 22 février 2011

    Jérôme K Jérôme est une excellente série. Personnellement, elle compte beaucoup pour moi car elle m’a initiée à la BD adulte. L’arrivée du nouvel album de Jérôme K Jérôme (1er tome en 1985) représente toujours un petit événement... Les derniers tomes de la série sont vraiment très bons. D’ailleurs, elle a été récompensée lors du Festival d’Angoulême 2010 par le prix de la série. Ce tome 22, intitulé Mathias, met en scène le sympathique et jeune détective privé parisien dans une aventure qu’il ne va pas du tout maîtriser (au début du moins…). Alors qu’il part prendre des nouvelles d’une personne âgée, il se retrouve confronté au GIGN et traité comme un grand gangster. Une fois de plus, il apparaît que le héros d’Alain Dodier a des relations difficiles avec la police en général. Jérôme va vite comprendre que le GIGN attendait la venue du fils de cette personne âgée en réalité l’ennemi public français. Je ne vais évidemment pas tout révéler mais vous avez déjà quelques éléments de l’intrigue, réellement bien construite. On ne s’embête pas une seule minute et l’action est intense. Le dessin, comme depuis longtemps, est toujours superbe et colle bien au récit. Franchement, un des premiers albums marquants de cette année 2011 !

    Guénaël

  • C'est arrivée près de chez lui. 21 février 2011

    Ce héros est toujours aussi attachant. Dans cette aventure, Bloche essaye de retrouver le père de sa petite voisine Caroline. Il a disparu brutalement en allant chercher du lait pour le biberon de sa fille. Se déplaçant toujours en vélo Solex, notre détective va tout naturellement chez Burhan l'épicier du coin qui lui donne la solution : ce père a eu un accident devant chez lui. En parallèle, depuis le début de l'album, on suit le réveil difficile d'un inconnu moustachu en apparence antipathique. Au fil de la lecture, on comprend son lien avec les évènements de la veille sur l'accident du père (lui aussi moustachu d'ailleurs ?!?). Burhan signale à Bloche qu'il a reconnu cet individu à la TV. A partir de là, l'enquête s'accélère avec des rebondissements. J'ai beaucoup apprécié les rencontres entre Bloche et ce personnage. Il y a vraiment un contraste entre la personnalité très sociable de Bloche et ce moustachu bourru. Mais comme dirait l'autre, il faut se méfier des apparences. A vous de découvrir la suite dans l'album. Ce scénario est vraiment très proche du quotidien des gens. Les dessins sont très détaillés et réalistes à mon goût. Je recommande cet album fortement.

    David

  • Jérôme K. Jérôme Bloche , T3 A la vie, à la mort 5 janvier 2011

    Un (anti-)héros attachant, des personnages dotés d'une certaine profondeur et cependant brossés en quelques mots. Une intrigue originale, bref tous les ingrédients révélateurs d'un classique... Sans oublier la phrase leitmotiv méritant de passer en citation "la rêverie est le dimanche de la pensée". Eh bien, bon "dimanche" !

    Gautier

  • simple, efficace et prenant 4 décembre 2010

    J'aime beaucoup les intrigues de cette série. La première bande dessinée de Jérôme Bloche a été une révélation pour moi, c'est ce qui m'a permis de considérer la BD comme une littérature pour adultes. Depuis, j'ai pu me constituer une belle bibliothèque...

    Corinne

  • Jérôme au paradis 30 octobre 2010

    Jérôme suit Babette à la campagne pour le meilleur et pour le pire... et va se retrouver au centre d'une nouvelle affaire. L'auteur nous amuse toujours autant avec son personnage courageux et maladroit. On dévore cette nouvelle enquête à travers des vignettes modernes et un scénario solide.

    Alexandre

  • Enquête et Vieille voiture ! 8 octobre 2010

    Une fois encore notre détective distrait laisse parler son grand cœur face au désarroi d'une petite fille, voisine de pallier. Sur un scénario tout simple mais crédible, il va devoir élucider un accident de voiture, affronter un artiste violent et retrouver un disparu. Comme d'habitude le dessin de Dodier est efficace et dynamique. La représentation de l'Aston Martin est digne de Maurice Tilleux. On retrouve ainsi notre héros au Solex entouré de sa petite troupe d'amis et de sa fiancée Babette dans une nouvelle aventure palpitante.. et on en redemande !

    Francis

  • Enquête et humour. 10 août 2010

    On retrouve avec grand plaisir le fameux detective privé Jérôme K. Jérôme Bloche pour une nouvelle enquête à la poursuite d'un tueur (dont Jérôme est en est la cible). L'humour et "l'amateurisme" du personnage principal donnent une fraicheur à cette BD. A lire (comme les autres tomes de la série).

    Alexandre

  • un K à part 3 janvier 2010

    Dodier est un monstre sacré ! Eternel Jérôme Bloche : plus de 20 ans et pas un ride. Rêveur, il noux entraine ici dans nouvelle aventure à dimension humaine. Car la simplicité et le dépouillement du dessin de Dodier qui ressemble à la ligne claire chère à l'école Belge cache mal le coeur énorme de Jérôme en lequel chacun se retrouve. Merci à Dodier de permettre aux quadras de retrouver les détectives en herbe de notre jeunesse : Club des 5, Clan des 7, Fantômette, 6 compagnons... Chaque BD de Jérôme K est un moment rare à savourer sans modération.

    Philippe

  • Chronique de héros ordinaires 27 décembre 2009

    De retour chez lui, Bloche découvre sa voisine, une fillette de 3 ans, sur le palier, attendant son père. Celui-ci, sorti en pleine nuit acheter du lait, n'est pas rentré. Bloche, inquiet pour la petite, entame une enquête, qui ne le mènera pas bien loin : après tout l'aventure est partout, y compris au bout de la rue, chez son épicier, ou dans son propre immeuble. A travers un héros aux faux-airs de Tintin, une intrigue solidement plantée dans une réalité probable, on fait la connaissance de gens ordinaires et l'on se dit que chacun est un héros, au fond, le héros de son destin. Et qu'il suffit d'un rien pour que tout bascule. On comprend que les apparences sont parfois trompeuses, que le méchant ne l'est pas tant, qu'il se culpabilise pour une faute qu'il n'a pas commise et que sa peur de la réalité, d'une possible culpabilité, l'entraine dans une spirale infernale de mensonges et d'actes de plus en plus tortueux : un peu kafkaien quoi ! L'intrigue est un peu longuette mais l'ensemble est agréable. Le graphisme est propre, soigné, les couleurs évoquent les années 50 et un charme un peu suranné même si l'histoire est nettement contemporaine. Accessible aux plus jeunes mais distrayante également pour les plus âgés, une BD dont les héros nous ressemblent.

    Irene

  • Un détective sympathique... 6 décembre 2009

    ...et qui nous permet de nous identifier à lui plus facilement que beaucoup d'autres ! Son côté maladroit lui donne un côté + qu'humain. Et c'est un très bon enquêteur, qui gagne en maturité au fur et à mesure des albums.

    Isabelle

  • Planches réussies 1 décembre 2009

    Episode haletant où le tueur, véritable prédateur, poursuit Jèrôme afin de l'éliminer. Les planches trduisent parfaitement la traque et le danger mortel qui menace Jérôme.

    Pierre

  • une bd bien sympathique 13 novembre 2009

    Cette bande dessinée est très agréable à lire. Le personnage est sympathique. Les énigmes ont du sens et l'histoire est générallement bien ficelée, de manière à ce que l'on ne trouve pas la solution dès la cinquième page. Une bande dessinée à recommander pour tous les âges.

    Evelyne

  • Ah ! enfin revoilà notre Jérôme ! 21 mars 2009

    Déçue par les derniers épisodes de mon détective "chouchou", je suis heureuse de le retrouver dans cette nouvelle aventure. L'Humour est présent, le côté un peu "geek" de mon héros est toujours là aussi, bref je retrouve le Jérôme des débuts : bravo !

    Pauline

  • Un bébé en cavale - Tome 10 14 mars 2009

    Une histoire bien mièvre pour un personnage que j'aime pourtant beaucoup. Je n'ai pas retrouvé l'humour que j'apprécie d'habitude dans les albums de Dodier, dommage. Pour découvrir Jérôme K Jérôme Bloche, il vaut mieux éviter de commencer par celui-ci.

    Pauline

  • Bravo Jérome! 11 février 2009

    L'intrigue nous tient toujours autant aux tripes. Jérôme, un personnage attachant...

    claire

  • fan de la serie 26 janvier 2009

    Je suis fan de la série, suite à la lecture de ce livre, je me suis procuré toute les tomes et je le regrette pas. C'est bien emmené par des dessins et des textes à la hauteur des plus grandes BD dans le style de la ligne claire, un coup de cœur à faire partager aciduement.

    jean noel

  • M. 27 octobre 2008

    Fin de Contrat nous offre un suspens bien mené, doublé d’une enquête qui nous promène dans des décors de choix. Rajoutez à cela une gallerie de personnages atypiques (Arthur le curé doté d’un bon punch, l’épicier Burhan et sa camionette toute neuve, la concierge...). Le tout nous offre des moments d’humour jamais mièvres.

    Alexandre

  • fin de contrat et du tome précédent (un chien dans un jeu de quilles) 1 mai 2008

    Une histoire en deux tomes, était-ce vraiment nécessaire ? Le scénario ne valait pas cet étalement sur deux volumes. En plus, cette BD au clair "profil Dupuis" nous impose à présent l'ami de Jérome K Jérome Bloche, prêtre mais attention, un peu rebelle quand même puisqu'il a une moto... Les bras m'en tombent. Le curé sympa "mais sérieux quand même", ça faisait longtemps que je croyais le concept obsolète ! Dodier nous avait donné tellement mieux dans les premiers albums et surtout dans sa sympathique série Gully. Où est donc passé tout son pétillant ? Probablement au fond du canal, comme le héros en fin d'album (je vous rassure, il en réchappe). Cet album reste sympathique; mais aussitôt lu, aussitôt oublié. Et le scénario ainsi que l'action se diluent dans les 2 volumes - puisse le "retour du bon curé" s'y dissoudre...

    Laurence

  • interactivité 1 mars 2008

    Une série de BD qui nous fait travailler les méninges, et c'est très bien pour initier les enfants à la lecture... Très ludique.

    yannick

  • détective par correspondance 17 février 2008

    Cette bande dessinée fleure bon la nostalgie. C'est avec un plaisir sans cesse renouvelé que je retrouve à chaque fois les aventures de ce JKJ Bloche, détective qui a appris son métier par correspondance d'un professeur dont il a dû résoudre l'énigme de sa mort lors d'une première enquête. Même si les enquêtes sont inégales, le personnage reste très attachant : un peu flemmard, collectionnant les enregistrements de sirènes de voitures et adorant tremper ses tartines dans son café, muni d'un solex et d'une tenue de détective (feutre et imperméable). Il a le niveau pour découvrir qui a tué le canari de la voisine mais grace à la chance il résoud des enquêtes terriblement embrouillées. La chance ? Non le métier, mon cher watson !

    mkael

  • Fatigué, Jérôme ? 5 février 2008

    Depuis des années (je n'ose compter, de peur de me rendre compte de mon âge grandissant), la série Jérome K. Jérôme Bloche réussit le pari assez incertain de me surprendre, par ses histoires à première vue simples, mais plus riches qu'il n'y paraît. Ce vingtième tome (qui prolonge l'intrigue du précédent épisode) ne déroge pas à la règle. Notre héros est fidèle à lui-même (ses amis lui sont fidèles, il en fait voir de toutes les couleurs à Babette, sa chère et tendre), mais force est d'avouer qu'il est vite dépassé par les événements, au cours de cet opus. Alors, signe des temps, ou léger passage à vide ? Gageons que le prochain épisode du privé le plus sympathique de la bédé sera plus prenant.

    Laurent

  • De la bonne enquète 20 janvier 2008

    Depuis maintenant 20 tomes, le dunkerquois Dodier nous fait voyager dans le petit monde de l'enquète avec Jérôme K Jérôme. Toujours le même look, la même fiancée, le même moyen de locomotion, la même concierge, mais toujours des enquètes bien ficelées. Merci Dodier.

    jean charles

  • bd indémodable 17 novembre 2007

    Une bd que je lis depuis des années maintenant et toujours aussi passionnante à travers les enquêtes de Jérome, le détective. Une BD à la fois ouverte à tous et agréable à lire à toute heure.

    jennifer

  • Super 28 octobre 2007

    J'ai découvert JKJ sur votre site et depuis, je suis devenue une adepte. Chouettes dessins et intrigue policière inattendue à chaque fois.

    caroline

  • il n'a pas changé... 19 octobre 2007

    ...mais il a grandi, notre détective parisien. Retrouver Jérôme Bloche est à chaque fois un plaisir et la sortie d'un album un évènement. Ce tome 20 ne déroge pas à la règle : des personnages attachants, de l'humour un peu potache et un environnement urbain familier, sympathique et chaleureux. Les ingrédients de cette vieille recette sont là. A la différence que Jérôme est devenu un homme courageux. Certes, il a conservé ce look incomparable mais il a gagné de la consistance en se mesurant à un dangereux criminel. A bientôt Jérome, mon ami !

    arnaud

  • A Dévorer 8 octobre 2007

    Jérôme est détective privé. En Solex ou en vélo, il se met toujours dans des situations inextricables et après maintenant plus de 20 ans il n'a pas changé. L’histoire pourrait être lue dans le journal à la rubrique « faits divers ». Le suspense n’en est pas moins présent .On craint pour la vie de Jérôme mais sans oublier l’inévitable ange gardien surnomé Babette. Comment cela va-t-il finir ?

    Potier

  • quand jérôme k jérôme grandit... 4 septembre 2007

    Du grand gamin détective qu'il était, Jérôme K jérôme grandit. En effet, Dodier nous offre - déjà avec le tome 18 - un personnage plus profond, plus sage, plus mature, sans pour autant perdre sa légendaire distraction, presque comme le trait de Dodier qui s'affirme et se clarifie. A lire absolument.

    Thomas

  • Ca c'est un détective! 4 février 2006

    Ca c'est un détective, un vrai ! Il noit son chagrin dans du jus de citron et résoud ses enquête grâce à un flair... chanceux ! Maladroit mais chanceux, qu'il est notre bon vieux Jérôme ! Un héros presque anti-héros tant il est nature, vrai !

    Plumejm

  • super histoire 7 septembre 2005

    Super histoire et superbe cd-rom d'accompagnement avec des photos à l'origine des dessins.

    Alexandra


Inscrivez votre email, et 1 fois par mois, on vous fait coucou.

  J'accepte de recevoir les offres des partenaires de Planetebd

VOIR la liste de toutes nos interviews

VIDÉO

  • Romain Hugault
  • auteur de Angel Wings
  • chez Paquet
  • publiée le 22 décembre 2014
Romain Hugault, son interview

VIDÉO

  • Vincent Mallié
  • auteur de Le grand mort
  • chez Vents d'Ouest
  • publiée le 20 décembre 2014
Vincent Mallié, son interview

VIDÉO

  • Andrea Sorrentino
  • auteur de Green Arrow
  • chez Urban Comics
  • publiée le 25 novembre 2014
Andrea Sorrentino, son interview

VIDÉO

  • Hubert
  • auteur de Petit, le fils de l'ogre
  • chez Soleil
  • publiée le 16 décembre 2014
Hubert, son interview

LIRE

Benjamin (Zhang Bin Lin), son interview

Accédez aux

Prochaines interviews : Ulrich Schroeder, Jeff Smith, Tim Sale, Pere Pérez, Valerio Schiti ...