parution 12 octobre 2016  éditeur Soleil  collection Quadrants
 Public ado / adulte  Thème Chronique sociale, Roman graphique

Couleur de peau Miel T4

Jung revient sur sa série Couleur de peau : miel. Il veut détailler certains points qu’il n’a jamais abordés, tout en parlant de sa vie actuelle. Retour réussi d’une série autobiographique de toute beauté.


 Couleur de peau Miel T4, bd chez Soleil de Jung
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Soleil édition 2016

L'histoire :

Jung a pris une décision particulière : il veut interviewer sa maman adoptive ! Etant donné qu'il habite à Bordeaux, il prend la route pour aller à Bruxelles. Il ressent une crainte étrange, car cela fait trois ans qu'il n'a pas revu sa maman. Depuis lors, ils n'ont communiqué que par texto, ce qui rend le moment encore plus stressant. Aura-t-elle vraiment envie de le revoir ? L'interview est-elle une bonne idée ? Quand il arrive sur les terres de son enfance, il reconnaît le supermarché, même si ce dernier a changé d'enseigne. Il y travaillait quand il avait 18 ans, dans le rayon boucherie. Il se souvient à quel point le travail était ennuyeux et fatiguant, mais il admirait ses collègues qui gardaient le sourire en toutes circonstances. Ce travail avait eu le mérite de montrer à Jung qu'il ne voulait surtout pas en faire sa vie et qu'il faut se battre pour faire ce que l'on aime. Il rêvait de devenir un grand dessinateur et écrivait déjà plusieurs histoires sur des enfants adoptés. Avec le recul, les choses n'ont finalement pas tant changé que ça...

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Jung avait annoncé au tome trois de Couleur de peau : miel qu’il en avait fini avec son autobiographie sur son adoption en Belgique. Il s’était même essayé à une fiction avec Le voyage de Phoenix, mais il revient irrémédiablement vers sa série-phare, comme il revient inlassablement sur le sujet qui le triture depuis son enfance : l’abandon et la quête de soi. Après trois tomes sur ce sujet et une adaptation en film animé, on s’attend à du déjà-vu. Et pourtant, c’est tout le contraire : Jung n’est jamais aussi talentueux que quand il parle de sa propre vie. On retrouve avec bonheur les grandes forces de la série tout en découvrant quelques petits changements par-ci par-là. Si l’auteur ne parlait que de son enfance autrefois et ne se dessinait qu’en petit garçon, aujourd’hui, il parle beaucoup de sa vie d’adulte. On retrouve ainsi sa maman qui a vieilli et sa ville qui a bien changé. Comparer ce tome avec les précédents montre que la vie change, avec son lot de bouleversements et de modifications. Jung apporte également quelques éclairages plus précis sur certains épisodes de sa vie et notamment sur la mort de sa sœur Valérie. Dans un passage déchirant, il parvient à expulser sa douleur tout en criant son amour à un être cher et disparu. Les chapitres oscillent entre présent et passé. Jung-adulte côtoie parfois son double adolescent. De sorte qu’on suit toujours une chronologie aléatoire au fil des réflexions et pensées de l’auteur. Cet éclatement de la narration crée un décalage de tons et un changement constant d’émotions. On passe du rire aux larmes et de moments très sensibles à des passages humoristiques et décalés. Ces changements parfois brutaux font naître l’émotion de façon encore plus prégnante et Jung touche toujours son lecteur en profondeur. Le dessin rend aussi le récit plus sensible et plus délicat. Tantôt symbolique et tantôt très réaliste, le graphisme de Jung explore les tréfonds de son âme tout en tentant de dessiner le monde alentour et notamment la Corée qui prend de plus en plus de place dans son œuvre. L’auteur a clairement fait du chemin, on sent qu'il il accepte désormais ses origines sans crainte. De plus, cet opus apporte une profonde réflexion sur la série elle-même et sur l’impact de cette œuvre sur le public. Jung raconte ainsi une anecdote incroyable sur une mère coréenne marquée à vie par Couleur de peau : miel. Quand l’art raconte la vie et peut changer d’autres vies, cela donne une série à adopter de toute urgence !

voir la fiche officielle ISBN 9782302053915