parution 29 mai 2019  éditeur Soleil  Public ado / adulte  Thème Science - fiction

Ghost war T2

Faucon blanc

Sauvés par des gamins, Terry et Ilda découvrent une base militaire bénéficiant d’un bouclier la rendant invisible aux yeux de l’ennemi. Un second tome toujours aussi énigmatique pour ce récit d’anticipation…


 Ghost war T2 : Faucon blanc (0), bd chez Soleil de Pécau, Martino, Santos
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Soleil édition 2019

L'histoire :

Sauvés in-extremis par trois gamins équipés d’armes militaire, Terry, Ilda et Hotch montent à bord d’un vaisseau de l’armée piloté par les enfants. Après quelques minutes de route, Ilda et ses amis découvrent une base militaire secrète issue de la dernière guerre. En plus, cette base possède un bouclier qui la rend totalement invisible, aussi bien aux yeux des humains qu'à celui des drones ! Il s’agit donc de la cachette parfaite pour échapper aux robots qui ont débarqué en ville et se sont mis à flinguer toute le monde sans sommation. Sur place, Ilda retrouve enfin son grand-père Markus et sa sœur Micha. Par contre, toujours pas de nouvelles de son frère qui était parti chercher du secours à bord de son hovercraft… Terry, l’ancien militaire, espère bien trouver de quoi éliminer l’ennemi au sein de cette base. Mais ses espoirs s’évanouissent assez vite quand on lui apprend qu’il s’agit simplement d’un centre où étaient stockées toutes sortes de munitions. Pas de méchas de combat sur place donc… Ensuite, un autre problème se présente assez vite. La base est alimentée par de l’uranium, or toutes les barres de ce minerai ont été enlevées à la fin de la guerre et il ne reste plus que celles situées dans le cœur du réacteur. Selon l’estimation de Markus, il ne leur reste que maximum trois jours avant que l’énergie s’épuise et que le bouclier ne soit plus fonctionnel…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Pour cette seconde partie (sur trois prévus), le scénariste Jean-Pierre Pécau poursuit son récit d’anticipation en terres norvégiennes. Pour rappel, des robots lourdement armés ont débarqué dans une petite bourgade et se sont mis à éliminer tout le monde sans explications. On ignore ainsi tout de leurs intentions, et on ne connait pas plus leurs origines (soldats d’un pays adverse ? robots dont on a perdu le contrôle ? entité extra-terrestre ?). Et dans cette suite, on n’en saura pas beaucoup plus sur ce plan… En effet, on va plutôt suivre les agissements des protagonistes découverts dans le tome précédent. Ils vont ainsi partir à la recherche de barres d’uranium ; Ilda va tenter de retrouver son frère ; Terry va se lancer dans une quête afin de récupérer son robot-scaphandre pour le customiser en mécha de combat. Le récit reste ainsi assez plaisant, mais il manque tout de même d’éclaircissement primal pour le rendre encore plus attrayant. Sans cela, le propos semble un peu gratuit par moment : il donne l’impression d’empiler une suite de séquences permettant de gagner du temps, ou du moins de rallonger l’intrigue. On a bien une petite révélation vers la fin de l’album, mais ça reste assez léger. C’est dommage, car à part ça, l’histoire se suit avec intérêt. Et les dessins de Stephano Martino, mis en couleurs par Elmer B. Santos, ne sont pas en reste. Que ce soit les véhicules et les armes futuristes, les nombreux décors traversés ou encore la mise en scène des protagonistes, tout forme un parfait équilibre qui permet de s’immerger facilement dans l’univers. Une suite intéressante, donc, mais avec encore un peu trop de zones d’ombre…

voir la fiche officielle ISBN 9782302076488