parution 01 septembre 2007  éditeur Soleil  collection 12 septembre
 Public ado / adulte  Thème Thriller, Aventure - Action, Espionnage

Hunter T1

Jivaro Business

Un recruteur est embauché pour retrouver 20 actionnaires liés à une mystérieuse entité « The Head », qui trouve son origine sous la guerre froide. Bon début d'un thriller d'espionnage intense et musclé...


 Hunter T1 : Jivaro Business (0), bd chez Soleil de Renault, Fernandez, Cesano, Rieu
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Soleil édition 2007

L'histoire :

Brian Hunter est l’un des meilleurs « chasseurs de tête » sur le marché de l’intelco (l’intelligence économique). C'est-à-dire qu’il est payé à débaucher les meilleures ressources humaines possibles, en fonction des besoins établis par ses clients, à savoir des entreprises dotées de solides moyens financiers. A priori, il ne refuse aucun contrat : en général plus c’est difficile, mieux c’est rémunéré… Un jour, il reçoit dans son bureau la séduisante Rachel Blents, qui lui demande tout bêtement de retrouver une vingtaine de retraités, pour le compte d’une multinationale. Tous sont de riches actionnaires d’une holding fort bien cotée en bourse. La multinationale prévoit officiellement de faire une offre à ces gros porteurs pour racheter leurs parts. Hunter démarre donc son enquête de manière traditionnelle, c'est-à-dire avec les moyens qui l’amène d’ordinaire à une efficacité immédiate. Pourtant, il a cette fois un mal de chien avec les deux premiers noms. Interné en maison de repos, le premier souffre apparemment d’un délire de persécution. Complètement toqué, il fait presque peur à Hunter en le secouant, et lui parle d’une unité occulte liée à la guerre froide appelée « The head » ! Hunter fait le déplacement jusqu’en Pologne pour le second, officiellement mort mais… encore en vie. Pour le coup, Hunter est cette fois largement plus secoué…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Rares sont les spécialistes en ressources humaines parmi les héros du 9e art… Le bien nommé Brian Hunter (hunter en anglais = chasseur) est d’ailleurs peut-être le premier en la matière. Ce trentenaire chauve est aux premières loges d’un nouveau thriller d’espionnage à haute tension, s’inscrivant idéalement au sein de la collection 12 septembre de Soleil. Pour le moment, Hunter se borne à courir après une info, qui ne sera que partiellement révélée à la toute dernière planche de cette mise en bouche. Qu’est-ce exactement que « the head » : vraie légende ou fausse intox ? Pour composer son puzzle, le scénariste Patrick Renault pioche dans le vivier le plus riche qui puisse se trouver en matière d’espionnage : les remugles de la guerre froide, dans ce qu’elle avait de plus inquiétant et d’occulte, KGB et CIA en options. Nous voilà bien appâtés… reste à solidifier la chose dans un second tome pour être totalement conquis. Il s’agit ici d’un premier album pour Renault, qui a déjà fait ses preuves en matière de scénarii dans le milieu du jeu ou du roman fantasy. En revanche, l’argentin Leandro Fernandez est un pilier de chez Marvel, qui a déjà été entre autre nominé aux Eisner’s Awards 2003, pour son travail sur Queen and Country – Crystal Ball, (avec Greg Rucka). Cela se sent dans ses encrages réalistes très aboutis, qu’il s’agisse des décors ou du découpage, comme des personnages, de leurs proportions ou de leurs mouvements. Sur le faciès de ces derniers, quelques imperfections laissent néanmoins à penser qu’il a encore une légère marge de progression…

voir la fiche officielle ISBN 9782849469316