parution 24 janvier 2018  éditeur Soleil  Public ado / adulte  Thème Heroic-fantasy

Les Maîtres inquisiteurs – Saison 2, T8

Synillia

Jeune recrue de l’ordre, Synillia doit enquêter sur un massacre perpétré dans un monastère, tout en faisant face au machisme environnant. Découverte de la première non-mage acceptée au sein de l’Ordre…


Les Maîtres inquisiteurs – Saison 2, T8 : Synillia (0), bd chez Soleil de Cordurié, Bonetti, Digikore studio
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Soleil édition 2018

L'histoire :

La totalité des prêtres du monastère de Kandvost ont été sauvagement massacrés. Le bourgmestre de la cité d’Ikaerland contacte donc l’Ordre des maîtres inquisiteurs afin qu’une enquête soit menée pour retrouver les responsables. Pour ces investigations, l’Ordre envoie une toute jeune recrue, qui est également la première non-mage à être élevée au rang de maître inquisiteur, Synillia. Pour mener à bien sa quête, elle est accompagnée d’une elfe nommée Eldeween. Arrivé au cœur de la cité, le duo féminin est victime de raillerie de la part des soldats machos. En effet, ces derniers sont persuadés que si l’Ordre leur a envoyé deux femmes, c’est qu’il ne prend pas leur affaire au sérieux. Posément, Synillia, qui a l’habitude de ce genre de réaction, vente les aptitudes de son acolyte puis rajoute qu’elles prouveront rapidement qu’elles sont aussi capables que n’importe lesquels de leurs confrères masculins. Ensuite, elle ordonne qu’on les mène jusqu’au lieu du crime. Au monastère, l’inquisitrice et son alliée constatent plusieurs éléments troublants. Tout d’abord, les prêtres n’ont à aucun moment pris peur ou tenté de s’enfuir. Ensuite, ils ont tous été tués d’un seul coup mortel, net et sans bavure. Enfin, pour conclure tous les indices concordent et indiquent qu’une seule et même personne est à l’origine de cette tuerie…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Après une première saison, durant laquelle l’ordre des Maîtres inquisiteurs a vu mourir nombre de ses mages, Sylvain Cordurié continue de nous montrer comment l’ordre fait face à cette perte. Le précédent tome de cette seconde saison mettait en scène des apprentis mages incapables d’utiliser correctement leurs pouvoirs. Ceux-ci se voyaient néanmoins offrir une seconde chance de devenir inquisiteur. Ce nouvel album tranche et met en scène la première non-mage autorisée à intégrer l’ordre. Le personnage de Synillia devient attachant dès le démarrage de l’intrigue, car la jeune femme doit doublement prouver ses talents. En effet, elle doit à la fois prouver qu’elle est aussi talentueuse qu’un homme, mais également qu’elle n’a rien à envier à un confrère mage. Pour ce faire, l’héroïne doit justement faire face à un ennemi qui semble parfaitement capable d’user de magie. Comme les autres, ce huitième tome peut se lire indépendamment des autres. Pour coller au principe de la série-concept, le scénariste trouve le ton juste en évitant tous les clichés qui aurait pu rendre le tout redondant. Ce sont les qualités et les faiblesses de Synillia qui rendent l’histoire si intéressante à lire. Pour illustrer le nouvel épisode de cette excellente série, on retrouve Elia Bonetti (La nuit des morts-vivants, Dogma…). Toujours aussi appliqué, le dessinateur italien rentre parfaitement dans le moule initié par Pierre-Denis Goux et offre un découpage insufflant beaucoup de rythme au récit, avec des décors plaisants et des protagonistes charismatiques. Un tout bon récit qui maintient la seconde saison sur de bons rails…

voir la fiche officielle ISBN 9782302066359