parution 25 mai 2011  éditeur Soleil  collection Soleil Celtic
 Public ado / adulte  Thème Heroic-fantasy

Les seigneurs de Cornwall T2

La Filleule des fées

Tandis que Mark, le Roi vaincu, s’apprête à épouser Yseult, la fille de son ennemi, Tristan de Loonois se décide à sortir de sa retraite pour réclamer réparation. Suite d’une série médiéval-fantastique peu originale, mais convenablement ficelée.


Les seigneurs de Cornwall T2 : La Filleule des fées (0), bd chez Soleil de Cordurié, Lapo, Héban
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Soleil édition 2011

L'histoire :

Onze années ont passé depuis que l’armée du Roi Duncan a fait mettre genoux à terre au Roi Mark de Cornouailles, pour en faire un vassal du Seigneur Hibernois. C’est la fée Gloredell qui, en rompant ses vœux de neutralité, a permis de faire pencher la balance dans le camp de l’envahisseur irlandais. La magie déployée par le fidèle Rivalen de Loonois n’a pas pesé lourd face au déploiement de créatures maléfiques mises à disposition par cette alliée inattendue. Le brave guerrier et sa famille, excepté le plus jeune fils Tristan, y ont d’ailleurs perdu la vie. Depuis, Mark a les pieds et les poings liés : pour sceller l’emprise hibernoise, on lui impose un mariage avec Yseult, la fille de Duncan et ses vassaux le trahissent un à un. L’un d’entre eux, Vorn, l’un des premiers à avoir épouser la cause hibernoise, est chargé de faire plier les dernières volontés de rébellion. Pour cela, il n’hésite pas à utiliser la force, bousculant, saccageant ou tuant les opposants. Un grain de sable dans cette volonté hégémonique néanmoins : les archers de l’ombre qui multiplient depuis quelques temps les attentats face à l’envahisseur. Derrière ce groupe mystérieux, un seul pourtant : Tristan de Loonois, bien décidé à faire payer à chacun le prix de la trahison, du vol de ses terres et la mort des siens…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Deux ans après avoir laissé sur le flanc l’armée du Roi Mark, vaincue par l’envahisseur Hibernois, nous voilà de retour en terres de Cornouailles pour une suite au diapason de son introduction : parfumée de mythes et légendes celtiques (et son décorum de forêts épaisses, de magie, de druides, de fées, de dragons et autres créatures cyclopéennes…) et propice à faire batailler ferme bons et méchants. Ce nouvel opus se nourrit de deux éléments narratifs pour bâtir son récit. D’abord, il introduit dans son jeu d’intrigues le personnage d’Yseult (n’oublions pas que la série revisite avec beaucoup de liberté le célèbre mythe de Tristan et Iseut) pour un mariage forcé avec le Roi vaincu. Ensuite, il installe le personnage de Tristan (le garçonnet est devenu un jeune homme fort et il bénéficie de la protection d’une puissante fée…) comme un véritable héros déterminé à réclamer réparation et à bouter l’envahisseur. Rien de bien neuf ou d’original, cependant, sous le soleil du récit médiéval-fantastique ou sur le front des récits mettant en œuvre trahisons et vengeances. Et si l’on peut ainsi regretter le faible souffle épique de l’ensemble ou l’insuffisant charisme des personnages, on peut tout de même se satisfaire que Sylvain Cordurié ait suffisamment bien mené son affaire pour nous accrocher juste ce qu’il faut. Plus facilement, peut-être, les moins rodés à ce type de lecture, que les férus d’univers celtiques et consorts. L’ensemble graphique est plutôt satisfaisant et s’adapte parfaitement à l’univers proposé. La colorisation est peut-être encore un brin lavée et on regrettera à nouveau cette paresse à ne pas s’embarrasser de « finir » les visages sur les personnages de 2e ou 3e plan. A suivre cependant…

voir la fiche officielle ISBN 9782302011281