parution 28 novembre 2018  éditeur Soleil  Public ado / adulte  Thème Heroic-fantasy

Nains – cycle Ordre du temple, T13

Fey du temple

De retour chez elle suite au décès de sa mère, Fey va se lancer un grand défi qui lui permettra de renouer avec son passé et ses origines. Un récit intéressant, mais un chouia linéaire…


 Nains – cycle Ordre du temple, T13 : Fey du temple (0), bd chez Soleil de Jarry, Deplano, Dellac, Digikore studio
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Soleil édition 2018

L'histoire :

Premier capitaine de la légion de fer, Fey est en mission en plein cœur du désert du Katzan avec les siens. Afin de remplir ses caisses, la légion a en effet accepté d’escorter une caravane d’elfes blancs se rendant dans la cité légendaire des elfes des sables pour y récupérer des trésors. 43 jours après leur départ, le groupe est enfin de retour au port où ils avaient débarqué au début de leur quête. Fey s’apprête à souffler et à prendre un peu de repos, lorsque le capitaine du navire lui remet une lettre lui annonçant que sa mère est mourante… Ni une ni deux, Fey trouve un humain qui accepte de l’emmener à dos de dragon le plus rapidement possible dans sa région natale. Hélas, Fey arrive trop tard pour pouvoir faire ses adieux à sa mère. Obroc, son beau-père, la rassure néanmoins en lui expliquant que sa mère était fière d’elle et qu’elle la savait en route. Enfin, il lui remet un coffret que sa mère voulait absolument lui remettre. Une fois l’émotion des retrouvailles et l’enterrement passé, Fey découvre que la forteresse de son enfance est désormais isolée du reste du monde et que ce sont maintenant les orcs qui dominent les terres alentour. La naine décide alors de quitter son rôle de guerrière pour reprendre celui d’architecte, afin de reconstruire un viaduc détruit depuis des millénaires qui permettrait à des secours de leur venir en aide…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Dans le tome 11 consacré à Torun de la forge, on avait eu l’occasion de découvrir le personnage de Fey. Il s’agissait d’une naine de l’ordre du temple qui, après de nombreux sacrifices pour décrocher son diplôme d’architecte dans un monde de mâles, avait dû renoncer à cette carrière et était devenue une grande guerrière de la légion de fer. Il est donc ici très intéressant de la retrouver en tant que farouche capitaine de la légion, avant qu’un événement ne la ramène sur les traces de son passé. En effet, de retour chez elle suite au décès de sa mère, Fey va avoir l’opportunité de reprendre son « vrai » métier et sa destinée, suite à une révélation et... divers événements. En ce sens, la première partie du récit imaginé par Nicolas Jarry est très plaisante à suivre. À contrario, la seconde où l’héroïne compte construire le viaduc contre vents et marées se révèle moins intéressante et plus répétitive. Qu'il s'agisse de convaincre le conseil des maîtres du temple, de faire face aux intempéries, aux orcs ou encore au manque de mains d’œuvres, on ne s’inquiète jamais vraiment sur la réussite du projet de Fey. Pour la mise en images de ce nouveau tome, qui, rappelons-le, peut se lire indépendamment des autres (oui même le 11), on retrouve Paolo Deplano, déjà en charge des autres albums sur l’ordre du temple, en duo avec Benoît Dellac qui a signé le tome 5 de Orcs et gobelins dans le même univers. Les dessinateurs offrent une belle prestation dans tous les domaines (découpage, personnages, décors, scènes d’action…). Ce 13ème tome est donc intéressant sur plus d’un point, mais il souffre également de longueurs dans la seconde partie du récit…

voir la fiche officielle ISBN 9782302072596