parution 04 février 2015  éditeur Soleil  Public ado / adulte  Thème Heroic-fantasy

Ogres T3

Le Crépuscule des Nécrates

En route vers l’ancien repaire secret de Magritte Yourznar, Maxillien est prêt à mettre un terme définitif à la suprématie des Nécrates. Conclusion enthousiasmante d’une série originale et très drôle…


 Ogres T3 : Le Crépuscule des Nécrates (0), bd chez Soleil de Iggy, Alizon, Vincent
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

L'histoire :

Il y a un siècle, le peuple ogre a découvert que l’un des leurs, Magritte Yourznar, avait une relation interdite avec une humaine. La cour l’a alors condamné à dévorer sa femme et sa fille pour effacer son infamie. Suite à cet acte contraint de barbarie, Magritte a patiemment mis au point sa vengeance et a créé une ronce afin de décimer tout son peuple. Avec l’aide des humains, il a eu sa vengeance, mais il a ensuite été trahi par ces derniers. Les humains ont en effet pris le pouvoir et utilisent dorénavant le sang de l’ogre et sa ronce pour être immortels, malgré un pourrissement de leur chair. Or pendant ce siècle qui a vu les humains se diviser en trois classes bien distinctes, un ogre a survécu au carnage et prépare à son tour sa vengeance. Maxillien, c’est son nom, a dernièrement découvert que Magritte possédait un château secret où il cachait sa femme et sa fille. Pour lui, il ne fait aucun doute que le secret de la ronce s’y trouve. Il y voit là le moyen de la stopper et de mettre fin à la suprématie des Nécrates. Ces humains immortels, en perpétuel pourrissement, dominent le monde en forçant les autres humains à payer une sorte de taxe, sous peine d’être changés en goules décérébrés et serviles. En route vers le château, Maxillien est accompagné de Hémacyte, mi-humaine mi-ogre et descendante de Magritte, et d’Aramis, prisonnier et neveu d’Atrarus, l’homme qui a trahi l’ogre rebelle un siècle auparavant et qui dirige le monde actuel d’une main de fer…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Après quelques années ( ! ) d’attente, voilà enfin la conclusion de cette excellente série mêlant univers médiéval et fantastique, pour notre plus grand bonheur de lecture. Dès les premières pages, on découvre les ultimes événements qui ont poussé l’ogre Magritte à trahir les siens. On découvre également la manière dont sa fille, mi-humaine mi-ogre, a miraculeusement survécu à la cruauté des ogres et a ensuite pu donner naissance à l’héroïne Hémacyte et à sa sœur Carmilla. Puis le récit revient dans le présent et nous propose de suivre les différents coups de théâtre qui amèneront à la fin des Nécrates, ces humains dégénérés qui réduisent en esclavage leurs congénères. On retrouve dans ce troisième et ultime tome tout ce qui a fait la force des deux précédents avec une histoire parfaitement ficelée et un humour que ne renierait pas Christophe Arleston, papa de Lanfeust et des Trolls de Troy. Pêchu, drôle et bénéficiant d’un univers très attachants, la série se lit avec beaucoup de plaisir et s’adresse à un très large public. Certes, la conclusion est assez évidente, comme souvent dans ce genre de récit familial. Mais elle n’entache en rien la joie de la lecture. Du côté des dessins, Ludwig Alizon fournit un travail appliqué avec de très beaux personnages et décors, le tout parfaitement mis en couleurs par Cyril Vincent. Une série ultra divertissante qui se conclut de la plus belle des manières.

voir la fiche officielle ISBN 9782302043466