parution 22 mai 2019  éditeur Soleil  Public ado / adulte  Thème Heroic-fantasy

Orcs et Gobelins T6

Ayraak

Féroce capitaine orc, Ayraak monte un escadron suicide dans le but de délivrer le fils d’un chef gobelin et d’empocher une montagne d’or. Une nouvelle aventure assez plaisante au cœur de la série-concept.


 Orcs et Gobelins T6 : Ayraak (0), bd chez Soleil de Jarry, Hervàs, Nanjan
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Soleil édition 2019

L'histoire :

Alors que la compagnie du Croc de Fer s’apprête à remporter une victoire écrasante face aux humains, le capitaine orc Ayraak est convoqué par son chef de guerre. Ce dernier lui annonce que la guerre est finie pour lui car il a une nouvelle mission à lui confier. En effet, le chef de guerre gobelin Foï-Gorba a grassement payé la compagnie afin qu’elle aille délivrer son fils retenu captif par des elfes sylvains sur l’île des Céliandes. Ayraak n’est pas enchanté de travailler pour un gobelin ni de se lancer dans cette mission suicide. Mais l’appât du gain a raison de lui. Pour réussir cette expédition, le capitaine s’entoure de sept mercenaires de confiance : son frère Grimoire, Plume la chamane, Crapaud le gobelin pisteur, Gratteur, Picole, Tambour et Barbak. Sur le navire qui les emmène à destination, Ayraak explique à ses amis l’objectif de la mission. Si en apparence elle semble impossible à réussir, le capitaine a néanmoins mis au point un plan quasi infaillible. En ce moment, en effet, la majorité des elfes sont partis livrer bataille contre les nains de la forteresse-état de Gol-Garsëm et les forces en présence sur place sont donc peu nombreuses. Ensuite, grâce à ses dons chamaniques, Plume va masquer leur présence auprès des mages qui veillent sur les lieux. Enfin, une fois le gobelin récupéré, le groupe sera ramassé par le navire en un endroit où les elfes sylvains ne semblent jamais aller…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Pour la sixième aventure des « méchants » des terres d’Arran, Nicolas Jarry nous propose de découvrir le capitaine orc Ayraak et son escadron suicide. En effet, assez rapidement le héros se voit contraint de former une équipe pour se lancer dans une mission des plus périlleuses. Et pour ce faire, il décide de recruter les sept membres qui lui paraissent les plus fiables et utiles. Ce point de départ n’est pas sans rappeler la communauté de Frodon dans Le Seigneur des anneaux, qui serait assaisonné à la sauce Ligue des gentlemen extraordinaires. On suit dès lors avec beaucoup d’intérêt cette troupe se rendant en terres elfes pour sauver un fils de seigneur gobelin. Si le début se montre certes un tantinet conventionnel, c’est une fois qu’ils ont réussi la première partie de la mission que cela devient plus intéressant. En effet, la présence du gobelin particulièrement exécrable cherchant constamment à s’enfuir dynamite le scénario un peu monotone des vingt premières pages. Ensuite, une nouvelle menace bien plus terrifiante que les elfes sylvains eux-mêmes finit de nous embarquer définitivement au cœur de cette mission suicide. Même la fin, qui ne plaira pas forcément à tout le monde, fait dans l’originalité. Aux dessins, Jésus Hervas Milan réalise de splendides décors et des scènes d’action très immersives, rendant un bel hommage à l’univers déjà bien balisé des terres d’Arran. Petit bémol cependant : les orcs sont fort ressemblants au niveau du visage et on se mélange parfois les pinceaux lors des plans serrés au milieu des nombreux personnages. Cela n’empêche pas pour autant cet album d’être très bon.

voir la fiche officielle ISBN 9782302076457