parution 19 septembre 2012  éditeur Soleil  collection Blackberry
 Public ado / adulte  Thème Sentimental, Historique

Princesse Sara – cycle 2, T5

Retour aux Indes

Les années se sont écoulées depuis le pensionnat Minchin. Sara Crewe se rend à Pondichéry, décidée à racheter l’ancienne usine d’automates de son père. Mise en place d’un nouveau cycle de péripéties (?) pour l’attachante Princesse Sara.


 Princesse Sara – cycle 2, T5 : Retour aux Indes (0), bd chez Soleil de Alwett, Moretti, Duclos
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Soleil édition 2012

L'histoire :

Après avoir vécu le pire pendant un séjour londonien cruel (voir Princesse Sara tomes 1 à 4), Sara Crewe est bien décidée à démarrer une nouvelle vie. Dix années ont passé. A bord d’un paquebot, en compagnie de Becky et du fidèle Ram Dass, Sara navigue vers Pondichéry, sa terre d’enfance. A quelques heures d’accoster, elle doit faire face à deux importuns : des journalistes qui tentent de la photographier pour le Times. Car la riche héritière des mines de diamants Crewe-Carrisford refuse depuis toujours de montrer son visage. Elle pense pouvoir ainsi garder l’anonymat et agir en toute liberté. Débarrassée des deux journalistes, Sara regagne sa cabine pour montrer à Becky sa dernière création : une petite danseuse-automate parfaitement réalisée pendant la durée du long voyage vers les Indes. Ainsi, Sara semble-t-elle avoir hérité des talents de son père et de son grand-père. Et c’est justement l’une des raisons de son retour aux Indes : tenter – malgré un refus répété du propriétaire – de récupérer l’usine d’automates que son père ruiné avait vendue…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

C’est en toute liberté qu’Audrey Alwett offre un nouveau souffle à l’attachante Sara Crewe. Pour ce deuxième cycle, en effet, F. Hogsdon Burnett se contentera de lui confier ses personnages : le roman original s’arrêtant là où le 4éme tome nous avait laissés. Revoilà donc Sara en route vers Pondichéry. Une dizaine d’années a passé depuis le pensionnant de Miss Minchin. La petite princesse est devenue une jolie jeune femme. Et elle retourne sur les terres de son enfance avec la ferme intention de racheter l’usine d’automates que son père ruiné avait du céder avant de disparaître… Voilà pour le prétexte scénaristique prompt à faire souffler la bise romanesque et sentimentale, les coups bas, les revers de fortune et les bonnes surprises dans la vie de Sara Crewe. Et pour épicer l’ensemble, rien de tel qu’un ressort scénaristique utilisé précédemment, mais qui a le mérite de fonctionner de manière imparable : l’ignorance de la véritable identité de l’héritière Crewe. Car pour récupérer l’usine en question, notre jolie princesse imagine se faire embaucher dans l’entreprise comme ingénieure, sous le pseudonyme d’Emilie Saint John. En même temps, elle laisse se répandre la rumeur qu’elle est défigurée. Et elle cache en permanence son visage lorsqu’elle intervient en tant que Sara Crewe. Evidemment, le cortège de faire-valoir (pestes en tous genres, amoureux, intrigants…) est ciselé de la même et bonne manière qu’auparavant : une égale volonté de surprendre et faire vibrer la corde sensible à qui mieux-mieux. Bref, cette mise en place est impeccable, sérieuse et touche sans peine le cœur de cible visé. D’autant qu’une fois de plus, la partie graphique est séduisante. Il manque juste encore ce joli petit suspens si « adrénalisant » – et porteur d’émotions – du premier cycle pour emporter une aveugle adhésion.

voir la fiche officielle ISBN 9782302024120