parution 10 octobre 2018  éditeur Soleil  Public ado / adulte  Thème Historique

Révolutions - Quand l'Histoire de France a basculé T2

1940

En juin 1940, un agent anglais contacte l’Amiral Darlan pour mettre la flotte française à l’abri de l’Allemagne nazie. Pétain s’engage sur la voie de l’Armistice. Un éclairage complotiste sur un moment charnière et moche de l’Histoire de France.


 Révolutions - Quand l'Histoire de France a basculé T2 : 1940 (0), bd chez Soleil de Drujiniu, Odone
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Soleil édition 2018

L'histoire :

Le 12 juin 1940, un avion anglais atterrit sur l’aéroport du Bourget en ruines, car récemment bombardé par la Luftwaffe allemande. Un officier des services secrets britannique appelé Ian Flemming en descend et prend place à bord d’une Roll Royce qui l’attendait, envoyée par l’ambassade. Il a pour mission de renouer un dialogue avec un allié de plus en plus difficile à trouver. En effet, le gouvernement français de Paul Reynaud a quitté Paris pour le château de Cangé, une étape vers Bordeaux. Flemming se fait aussitôt conduire au Quai d’Orsay, où les archives diplomatiques sont en train d’être brûlées, à la demande du secrétaire général (Alexis Léger, alias le futur prix Nobel de littérature Saint John Perse). Flemming rencontre son contact, un dénommé Vernon d’Assam, et lui affirme que Churchill (alors Premier Ministre anglais) ne se rendra jamais. Il prévient que d’obscures forces d’extrême droite sont à la manœuvre pour renverser le gouvernement au profit des allemands. Il propose surtout en mesure d’urgence que la France protège sa flotte, afin d’éviter qu’elle ne tombe aux mains des allemands. Mais il faut convaincre l’amiral Darlan de cela. Vernon adjoint à Flemming son fils Jean, pour cette mission périlleuse vers Bordeaux, en pleine débâcle française…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

La baseline indique clairement la vocation didactique de la sérieRévolutions, qui est d’éclairer « quand l’Histoire de France a basculé ». L’opus inaugural s’était logiquement penché sur la révolution française et les heures sombres du consulat et de la terreur. Ce second volume poursuit tout aussi logiquement avec une autre période clé, sombre et terrorisante : juin 1944, le moment où Pétain a signé l’Armistice. Le moment où la France a préféré être occupée par l’Allemagne nazi, plutôt que de « fusionner » avec l’Angleterre. En dehors des célèbres acteurs historiques de cette tragédie, c’est un duo de quidams qui accompagne le lecteur dans cette transposition : le commander anglais Ian Flemming (futur écrivain de James Bond) et le jeune résistant français Jean Vernon d’Assam (inconnu de Google®…). Le scénariste Jean-Pierre Pécau exprime le niveau des débats en faisant dire à Pétain : « Je me refuse de devenir un dominion de l’Angleterre (…) Ce demi-juif de Churchill ne m’a jamais inspiré confiance (…) Il y a moyen de s’entendre avec les allemands ». Pécau insiste sur la forme du complot qui s’est tramé pour éloigner le gouvernement de Paul Reynaud et glisser sur la voie de l’occupation. Comme d’habitude avec Pécau, sa narration est précise, documentée, froide, même si elle ressemble toujours par moment à un étalage d’anecdotes historiques systématique et un peu ronflant. N’en déplaise à ce sentiment, la vocation didactique est louable et le récit donne un éclairage pas moins intéressant sur le mécanisme politique de cet exécrable moment. Au dessin, Victor Drujiniu « fait le job » sérieusement, précis sur le rendu des personnages (reconnaissables), en utilisant parfois une technique propre au dessin animé : des persos fortement encrés au premier plan, plaqués sur des décors en couleurs directes, plus fades. A priori, la troisième « Révolution » nous emmènera en 1358, au moment des Jacqueries et du Siège de Paris (la guerre de 100 ans).

voir la fiche officielle ISBN 9782302071063