parution 03 juillet 2013  éditeur Soleil  collection 1800
 Public ado / adulte  Thème Policier, Historique

Scotland yard T2

Poupées de sang

Toujours sur la trace du psychopathe Renfield, Gregson s’associe à la pègre et plonge dans le passé du tueur. Conclusion d’un polar victorien en diptyque à l’ambiance sublime…


 Scotland yard T2 : Poupées de sang (0), bd chez Soleil de Dobbs, Perger
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Yellow Star Yellow Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Yellow Star Yellow Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Soleil édition 2013

L'histoire :

À la recherche d’inspiration pour l’écriture d’un roman, Bram Stoker s’intéresse de près à l’unité parallèle de Scotland Yard tentant de mettre la main sur le tueur en série Robert Michael Renfield. Après avoir été mis au courant des derniers événements par le commissioner Fix en personne, Stoker visite le « musée noir » situé au sous-sol de Scotland Yard et servant de repère à l’unité parallèle. Pendant ce temps, l’inspecteur Gregson se rend, en compagnie du légiste John Seward, à Purfleet, pour y visiter ce que l’on appelle « La maison de l’horreur ». Il s’agit de la maison où Renfield, alors enfant, fût détenu et torturé pendant des années par les sœurs Lucy et Mary. C’est aussi là que Robert a commis ses deux premiers meurtres en se retournant contre ses bourreaux. Si le duo se rend là-bas, c’est tout simplement parce qu’un nouveau meurtre vient d’y être commis. Sur place, les deux hommes reconnaissent immédiatement le modus operandi de Renfield et découvre le cadavre d’un médecin de province intégralement vidé de son sang. Dans le même temps, Faustine Clerval se rend à l’hôpital de Londres pour y rencontrer le docteur Frederick Treves, le médecin qui s’est occupé de Renfield après sa captivité. Elle récupère le dossier de son ancien patient et réclame également les poupées que Renfield possédait à l’époque. Des poupées qui semblent avoir une importance particulière pour lui…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Décidemment, la collection 1800 des éditions Soleil sait nous proposer de passionnant diptyque, en particulier dans le Londres Victorien. Dans la veine des séries Sherlock Holmes et Jack l’éventreur, Scotland Yard captive de bout en bout. Ici on croise d’ailleurs différents personnages issus des nombreuses séries victoriennes, qui s’associent afin de stopper le dangereux psychopathe qu’est Robert M. Renfield. Gregson, Wiggins, Seward et Clerval font donc équipe dans cette ambiance oppressante, afin de stopper la terreur qui submerge Londres. En plus, l’équipe peut également compter sur la pègre londonienne menée par Moran et Moriarty, grâce à un « Gentlemen’s agreement », une trêve durant la traque du psychopathe. Pour stopper le monstre, Gregson et les autres décident de fouiller son passé mais également de se renseigner sur ses éventuels contacts durant son enfermement à la prison de Newgate. Cela n’inquiète nullement Renfield qui, bien au contraire, s’amuse à défier et à se jouer de la police londonienne. Bref, l’histoire est particulièrement plaisante et l’ambiance qui en découle, à la fois effrayante et attirante, rend le tout captivant. Ce récit sombre et gore à souhait ne serait rien sans l'immense talent graphique de Stéphane Perger qui, de ses superbes planches à l'aquarelle, renforce fortement l’immersion au cœur de l’horreur grâce aux ambiances tranchantes. Un excellent diptyque, angoissant et passionnant à la fois…

voir la fiche officielle ISBN 9782302025639