parution 01 mai 2007  éditeur Soleil  Public ado / adulte  Thème Fantastique - Etrange, Science - fiction

Sky Doll

Spaceship collection

La plus célèbre poupée synthétique s'offre une histoire (un passé dissemblable et séduisant) au travers d'un album à l'esthétique changeante mais magnifique : un titre « collector» à destination des fans.


Sky Doll : Spaceship collection (0), bd chez Soleil de Canepa, Barbucci, de Longis, Riff Reb's, Chan, Acciari, Bengal, Collectif
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Yellow Star Yellow Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Soleil édition 2007

L'histoire :

L’histoire de Noa aurait pu débuter ainsi, au détour d’une nouvelle illustrée intitulée : la Bambola. Prisonnière d’un laboratoire dernier cri, la jeune femme ne rêvait que d’une chose, d’un état, nommé Liberté. Seulement pour quitter cet endroit, il fallait être parfaite sinon « ils » prendraient quelqu’un d’autre. Il fallait être parfaite et faire vite, dépasser sa peur de l’inconnu et ignorer le regard pesant des innombrables robots qui grouillaient. Ce jour, pourtant, la chance paraissait lui sourire : une adolescente lui ressemblant se présenta à elle. La fille aux allures de poupée, à la fois candide et gothique, s’était perdue. Elle cherchait un guide pour la mener à la sortie d’un labyrinthe de couloirs lumineux qui était au contraire étrangement familier à notre héroïne. Après avoir « fidélisé » un robot meuble, les deux camarades d’infortune se sont mises en route et, chemin faisant, la captive a commencé à conter son histoire. Engendrée par son père, elle ne connaissait jusqu’alors que les froides tables d’opération des modèles « doll » traditionnelles. Cependant, assez vite, elle comprit qu’elle était différente de ses congénères, qu’une chose en elle grandissait et aspirait à mieux, que l’existence à laquelle elle était destinée. Elle était capable de rêves. Des souvenirs non induits l’habitaient. Alors on l’a diagnostiquée défaillante. On l’a examinée, inventoriée, torturée pour comprendre la raison qui l’animait. Imparfaite, afin de fuir ce supplice il ne restait qu’une solution à la malheureuse pour s’évader. Et pour cela, elle s’excusait par avance de sa conduite désespérée envers son infortunée amie…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Parmi les égéries du 9e art figure, quelque part dans l’hyper espace, une poupée créée avec le siècle nouveau par deux Italien(ne)s (célèbres depuis) : Barbucci et Canepa. Outre son histoire mystique imaginée en un confins temporel et galactique différent du nôtre (point trop, sinon le propos SF perdrait en justesse), la plus value estampillée Sky Doll saute aux yeux. Vraiment, tant le dessin a séduit les lecteurs et Noa conquis le cœur de nombre de fans. De Noa, il est donc question dans ce Sky.Doll Spaceship Collection car, finalement, hors ses aventures présentes, on ne sait pas grand-chose d’elle. Et puis si Navïs (Sillage) s’offre des développements intéressants (les Chroniques de Sillage), pourquoi ne pas en faire autant ? Six auteurs relèvent le gant et font ainsi montrent de tout leur talent. Riff Reb’s, Chan, Acciari, Bengal, De Longis, et… Barbucci, tous ont rendu sur des scénarios originaux (mais inégaux) une copie parfaite de diversité confondante. Ambiance sixties, couleurs pétillantes et lignes avenantes, la préférence de chacun ira à l’un ou l’autre mais vous ne pourrez qu’admirer un travail d’ensemble en tout point magnifique. Graphiquement, c’est superbe ! Voilà. Qu’ajouter de plus ? Eh bien, c’est un tome « un ». « L’unique » est donc appelé à une suite que l’on espère tout aussi magnifique. Pour notre plaisir de « voyeur(-se)s » et amateur(-trice)s de lolitas, rose bonbon ou non…

voir la fiche officielle ISBN 9782849466742