parution 01 septembre 2004  éditeur Soleil  collection Quadrants
 Public ado / adulte  Thème Science - fiction, Guerre

Universal War One T5

Babel

La terre a été détruite. Comment survivent les rescapés ? Avant-dernier tome d'une saga de SF puissante, intelligente, angoissante...


 Universal War One T5 : Babel (0), bd chez Soleil de Bajram
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Yellow Star Yellow Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Yellow Star Yellow Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Soleil édition 2004

L'histoire de la série :

Dans un futur relativement proche, des Compagnies Industrielles de Colonisation spatiales (CIC), politiquement et économiquement concurrentes de la terre, entrent en guerre avec notre planète. Ils mettent au point des satellites capables de créer des flux antigravitationnels et inventent le premier « wormhole », un trou noir artificiel d’une redoutable efficacité. Après avoir coupé Uranus en deux à l’aide de ce rayon absorbant la matière, ils menacent la terre d’un ultimatum. L’équipe « Purgatory », est alors envoyée pour affronter le problème. A son bord, une poignée de militaires en sursis, des têtes brûlées, mais aussi un génie des maths : Kalish (4 doctorats en poches)…

L'histoire :

En 2098, l’humanité se prépare à fêter le centenaire de la station orbitale terrestre Alpha. Mais ces réjouissances sont ternies par une guerre qui oppose la Fédération des Terres Unies aux CIC, Compagnies Industrielles de Colonisation. Après un siècle de conquête spatiale, ces dernières sont devenues si puissantes économiquement, qu’elles sont en mesure de défier les structures étatiques ancestrales. Prenant une ampleur disproportionnée, le conflit pousse les CIC à concevoir un « wormhole », un rayon d’antigravité propulsant dans un trou noir toute matière sur son passage. Après avoir coupé Uranus en deux, ils menacent la Terre d’un ultimatum, et en dépit des efforts de l’escadrille de choc Purgatory, la terre est anéantie ! A ce moment clé, les 4 survivants de Purgatory se trouvent dans le champ de départ du rayon, aux abords de la station alpha elle-même. En une fraction de secondes, ils émergent à des milliards d’années lumières, aux confins du système solaire. Kalish, le scientifique de la troupe, met alors en branle ses neurones pour trouver la théorie quantique qui leur permet de se téléporter en sens inverse… 30 ans après la destruction de la terre…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Les dernières pages du précédent épisode restent gravées dans nos mémoires. Comment Denis Bajram a-t-il osé anéantir la Terre ? Depuis 3 ans que les fans attendent la suite, le suspens était insoutenable : que se passe t-il une fois que la Terre n’est plus ? Que sont devenus les membres de l’équipe Purgatory à ce moment clé ? Après avoir découpé Uranus en deux, après avoir emmené ses héros à travers le temps, Bajram avait franchi un cap dans la démesure. Que peut-il faire de plus ahurissant à présent ? Ce 6e opus se présente comme un épisode de transition : beaucoup plus calme, plus didactique et plus bavard aussi… Pour recadrer sa saga dans la réalité, Bajram résume notamment en 4 pages de reportage un siècle d’évolution terrienne, expliquant la logique autodestructrice. Cette hypothèse d’anticipation pessimiste mais néanmoins cohérente, s’appuie sur les travers actuels de notre humanité. Bajram extrapole des thèmes d’actualité, et développe des théories scientifiques révolutionnaires, tout en faisant de nombreux parallèles avec le premier testament (les titres et les psaumes en introduction de chapitre). Le moins qu’on puisse dire, c’est qu’il se donne les moyens de son ambition ! Il met en outre tout son talent de dessinateur pour livrer un graphisme de toute beauté. Quelques images fortes font à nouveau mouche (l’explosion d’Alpha, les fantômes de Kalish ou June coupée en deux…). Le prochain tome doit conclure la saga. Mais d’ores et déjà, Universal War One est devenu une œuvre culte de la SF.

voir la fiche officielle ISBN 9782845654068