parution 25 janvier 2012  éditeur Soleil  collection Anticipation
 Public ado / adulte  Thème Horreur, Anticipation

Zombies

La Mort et le Mourant

L’acteur de série B Serge Lapointe s’exfiltre de Saint-Petersbourg, aux premières heures d’une effroyable pandémie de zombies. Préquelle profitable et piquante d’une série d’horreur classique.


Zombies : La Mort et le Mourant (0), bd chez Soleil de Peru, Léoni, Vattani, Garofalo
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Yellow Star Yellow Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Soleil édition 2012

L'histoire :

Serge Lapointe est un acteur canadien de cinéma de série B, spécialisé dans les films de zombies. Cynique et égoïste, il a néanmoins conscience de la médiocrité de sa carrière, mais s’en satisfait : ça lui permet de picoler à l’œil et de se taper de jolies gonzesses… à condition qu’elles ne dissimulent pas leur statut de prostitué. Ce jour là, il est invité d’honneur d’un festival d’horreur de Saint Petersbourg, en Russie, lorsque les médias annoncent une terrible épidémie qui pose des problèmes d’évacuation sanitaire entre la Chine et l’Inde. Lapointe ne comprend pas le russe et va se coucher dans sa chambre d’hôtel. Il est en charmante compagnie, il a autre chose à penser. Le lendemain matin, quand il tire ses rideaux, il découvre un spectacle effroyable : une anarchie carnivore démente a envahi les rues. Des centaines d’humains infectés se bouffent entre eux et les militaires n’hésitent pas à cartonner tout ce qui représente une menace pour sécuriser la zone. Lapointe parvient à joindre son agent par téléphone, qui paie une somme rondelette pour l’extraire de l’hôtel. Avec une poignée de survivants sains, il lui faut rejoindre l’aéroport, bientôt la dernière zone fermée théoriquement dénuée de zombies…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Faut-il corréler notre période de crise et l’appétit public pour les récits de zombies ? Après avoir été initié par les films de Romero dans les années 70, puis avoir connu son rebond en 2007 avec le comic Walking dead, le genre ne périclite toujours pas et les lecteurs en redemandent. Olivier Péru a donc plongé dans le grand bain de tripaille, au scénario d’une série qui embrasse les canons du genre, platement appelée Zombies (2 tomes parus, sur au moins 5 annoncés). Pour assurer le rythme de parution réclamé par « le marché », Sophian Cholet au dessin devrait prochainement se faire aider par l’italien Lucio Leoni… et ce « tome zéro » est donc l’occasion de faire coup-double. D’une part, il confronte la justesse du coup de crayon appliqué et détaillé de Léoni à la problématique visuelle de la horde de morts-vivants affamés (ah oui, c’est du boulot !). D’autre part, il fait un retour sur la genèse de l’épidémie de zombies qui ravage la Terre. Le tome 1 commençait en effet d’emblée dans un contexte d’horreur post-apocalyptique, sans rien dévoiler sur son commencement. Coup triple, même, puisque ce tome 0 creuse également la personnalité de Serge Lapointe, protagoniste majeur de la série, et explique d’où lui vient l’idée de la caravane de bateaux. Le rythme est trépidant et équilibré, s’appuyant sur une belle densité d’action et une orgie d’hémoglobine coagulée toujours jouissive. Bref, tout cela se tient pas mal, voire même très bien. En plus, la prise de conscience de Lapointe permet de poser (légèrement) la question de l’égoïsme en cas de survie. Ceux qui s’en sortent, sont-ils nécessairement les plus pourris ? Certes, l’origine médicale précise de l’épidémie reste encore mystérieuse… mais tant mieux : ça donnera peut-être l’idée d’un tome -1 !

voir la fiche officielle ISBN 9782302019720