parution 19 septembre 2018  éditeur Steinkis  Public ado / adulte  Thème Chronique sociale

La Symphonie carcérale

Un animateur culturel organise des concerts dans la prison de Fresnes. Immersion passionnante dans un quotidien totalement inconnu du grand public. Un témoignage simple et remarquable de Romain Dutter.


La Symphonie carcérale, bd chez Steinkis de Dutter, Bouqé
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

L'histoire :

Au milieu de la prison de Fresnes, Romain est en charge des activités culturelles pour les quelque 3000 prisonniers. Un des plus vieux établissements français du genre, une population mixte qui va du délit le plus banal aux affaires plus lourdes. Romain n'en est pas à sa première expérience en milieu carcéral : il a connu la prison de Santa Rosa de Copan au Honduras, avant son retour en France. Ici aussi, il faut se faire connaitre et accepter, et petit à petit générer l'adhésion autour des ateliers ou des concerts. La plupart des détenus passent moins de deux heures par jour hors de leur cellule. Alors très vite, lorsque la volonté du nouveau coordinateur culturel est connue, les demandes affluent. Les gardiens et les gardiennes eux-mêmes laissent finalement de côté leur méfiance à l'égard d'un type de l'extérieur qui venait initialement perturber leur quotidien et leur boulot. En quelques années, le jeune homme passionné par l'associatif va vivre des moments très intenses au contact des musiciens qui viennent jouer dans la prison et des prisonniers qui vont témoigner leur enthousiasme. Des années difficiles au quotidien, des initiatives ralenties par les budgets restreints, les procédures complexes et parfois les engagements non tenus par des artistes connus. Mais des moments d'émotion et de partage qui vont le marquer pour toujours.

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

C'est un témoignage passionné, engagé au sens premier du terme, que nous propose Romain Dutter, depuis l'intérieur de la prison de Fresnes. L'auteur avait de toute évidence besoin de partager ces années de vie au cœur de l'enceinte, et de nous sensibiliser aux difficultés qu'y rencontrent les prisonnières et les prisonniers. Il le fait avec un mélange de connaissance approfondie du milieu, et d'une naïveté préservée à l'égard des détenus. Autour d'un titre qui fait référence à La symphonie pastorale d'André Gide, Il raconte au quotidien son rôle pour tenter d'apporter un peu de liberté et d'ouverture sur le monde à ceux qui, souvent, ne sortiront pas avant plusieurs années. Il partage ses doutes sur le système pénitentiaire, tout en montrant comment il s'est investi chaque jour pour tenter d'apporter sa touche à une forme de réinsertion par la culture. Construit comme un long récit pas vraiment structuré, l'album alterne des séquences un peu longues et des moments d'émotion bouleversants, pour finalement raconter les concerts les plus marquants, les galères d'organisation et les moments de grâce. Le passage du rappeur Mokless avec son Reviens parmi nous est poignant et lumineux. Il justifie presque à lui seul l'investissement de Romain. Le dessinateur Bouqé accompagne son scénariste sans trop intervenir, avec des cases claires, parfois réduites à la simple illustration d'un propos, comme lors de ces très nombreux témoignages de musiciens. Tous deux réussissent leur pari d'un reportage authentique et profond qui ne manque pas d'humour.

voir la fiche officielle ISBN 9782368461761