parution 30 octobre 2019  éditeur Steinkis  Public ado / adulte  Thème Chronique sociale

Prisonniers du passage

Dans les aéroports, existent des espaces insoupçonnés pour les vacanciers. Des zones d’attente, des lieux de détention où les étrangers sont enfermés avant d’être admis en France, de devenir des demandeurs d’asile... ou d’être refoulés.


Prisonniers du passage, bd chez Steinkis de Makaremi, Parciboula
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Steinkis édition 2019

L'histoire :

C’est dans la Zone d'Attente pour Personnes en Instance (ZAPI), un bâtiment qui ressemble aux autres constructions de tôle de l’aéroport de Roissy, que se jouent les destins et parfois même les vies de nombreux étrangers qui ont décidé de quitter leur pays pour vivre dans un monde meilleur : la France. Loin des yeux des voyageurs de passage qui fréquentent l’aéroport, c’est dans la ZAPI que sont retenus et enfermés, jusqu’à 26 jours, les réfugiés politique, réfugiés de guerre, réfugiés climatique, enfants venus rejoindre leurs parents, courageux qui cherchent à vivre une vie décente, courageuses qui voudraient vivre dans un monde plus juste. Kadiatou, Younes et Jana sont de ceux-là. Ils sont prisonniers du passage, à la merci du rouleau compresseur administratif d’une terre d’accueil pas toujours aussi accueillante qu’elle veut bien le laisser croire...

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Difficile de parler d’un sujet aussi important que celui des migrants dans le cadre d’une simple bande-dessinée. Pourtant, Chowra Makaremi, anthropologue et chercheure au CNRS y est arrivé, comme un écho à son livre de 2008 Confinement des étrangers : entre circulation et enfermement. Il faut dire que sa famille originaire d’Iran a subi de plein fouet l’arrivée sanglante de la république islamique à l’orée des années 1980 (elle a réalisé récemment à ce sujet un film documentaire, HitchPrisonniers du Passage est d’arriver à insuffler dans les histoires parallèles de ces demandeurs d’asile pas mal de poésie, dans un environnement si triste et cru. À ce titre, il faut bien avouer que les dessins aux traits simples de Matthieu Parciboula n’y sont pas étrangers, dans la mesure où les illustrations ne prennent pas le pas sur les textes et les situations auxquelles font face tant bien que mal les protagonistes. L’œuvre graphique respire donc la sincérité et la volonté de plonger le lectorat au cœur-même de la réalité du « passage », vers une vie meilleure... ou pire. Au final, Prisonniers du Passage s’avère être une bande-dessinée hautement revendicative et engagée, qui témoigne du périple de nombreux étrangers pour venir vivre en France. Alternant moments d’espoirs, de doutes, de joies et de déception, ce roman graphique en forme d’étude sociologique met face-à-face le désir d’humanité retrouvée pour des étrangers en quête de liberté et la terrible machine administrative dans l’enceinte même de l’aéroport de Roissy.

voir la fiche officielle ISBN 9782368462515