parution 27 avril 2017  éditeur Akileos  Public adulte  Thème Anticipation, Aventure - Action

Anita Bomba comics T1

Journal d'une emmerdeuse

Anita flaire un grand coup pour décrocher la fortune : à la poursuite de Kamala ! Une œuvre iconoclaste géniale pleine d'inventivité graphique et narrative, dont la première partie est rééditée en intégrale. On aimerait qu'Anita nous emmerde plus souvent


 Anita Bomba comics T1 : Journal d'une emmerdeuse (0), comics chez Akileos de Gratien, Cromwell
  • Notre note Blue Star Blue Star Blue Star Blue Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Blue Star Blue Star Blue Star Blue Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Blue Star Blue Star Blue Star Blue Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Akileos édition 2017

L'histoire :

L'intégrale comprend les tome 1 à 3.
1. Aussi loin que je me rappelle : Star l'écraseur et Napo-les-doigts-de-fée font le coup du siècle : un casse à la banque dans le quartier sud entre la 27ème rue et la 2ème avenue. Mais comme rien ne se passe comme prévu, l'explosion provoquée par leur complice Anita a fait des ravages. Pire : Anita Bomba s'est faite la malle avec le fric ! Le lieutenant Michael Bottle les arrête avec l'aide de ses chiens bioniques, sous le regard amusé d'Anita.
2. C'est pas parce que je suis pauvre : Le lieutenant Bottle ronge son frein depuis sa démission. Il en profite pour se créer un costume de justicier. Sig 14 doit s'employer pour échapper à des villageois qui veulent en tirer un bon prix. Persuadé d'être un chien, Sig 14 parvient à fausser compagnie à ses ravisseurs et tente de retrouver sa maîtresse : Anita Bomba. Anita est justement prisonnière de dangereuses amazones rigeliennes. Elles ont aussi capturé le Mentor et lui posent des questions sur la terre mythique de Kamala.
3. Un jour j'ai arrêté de bosser : Bottle est encore en vie ! Enfermé dans un hôpital psychiatrique, il est réveillé par l'action démente du chimiste Ramploute qui essaie de le guérir d'un hypothétique cancer. Bottle s'échappe et tente de retrouver Anita Bomba. Son but est de la ramener au commissaire Numberone et d'être réhabilité au Sein de la police. Le produit que lui a injecté le savant fou le fatigue, mais en même temps, il lui donne d'étranges pouvoirs : il sent la présence d'Anita à distance. Il perçoit quelle est attaquée par des amazones rigeliennes...

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Il est des séries qu'on est content de retrouver en intégrales. Après le succès des Anita Bomba version comics (fascicules souples), Akileos surfe sur la vague (de sang) et republie les trois premiers tomes de la série principale, avec quelques bonus bien sympathiques en prime. L'occasion de redécouvrir une chasse au trésor pas comme les autres. Imaginez un robot aux multiples personnalités, un chevalier des temps modernes et une héroïne qui manie plus facilement les explosifs que ses charmes, et vous aurez un aperçu de cette aventure à la Sergio Leone. La série mêle allègrement conte merveilleux (on y retrouve le personnage de la sorcière), western spaghetti, univers post apocalyptique et steam-punk. Cet étrange croisement entre Le bon, la brute et le truand, Mad Max, Blade Runner et même Star Wars détonne et se révèle d'une efficacité explosive ! Il faut dire qu'Eric Gratien n'a pas son pareil pour raconter des histoires, créer des effets de surprise et se jouer des codes narratifs. La voix off est un pur délice d'humour ironique et de réflexions bien senties. Les personnages sont aussi déjantés et créatifs que le reste, avec, comme point d'orgue, cet insupportable robot Sig 14 qui multiplie les personnalités en fonction des événements : il peut être Ivanhoé, Attila, un brillant avocat, un samouraï, un apôtre de la paix ou encore un Mohican au doux nom de petit renard rondouillard qui rouille sous la lune... L'action est toute aussi forte et originale que le reste et le tout est parfaitement orchestré par le dessin de Didier Cromwell. Le trait est ciselé et particulièrement nerveux et les couleurs sont superbes, parfaitement rehaussées par des touches de rouge du plus bel effet. Cette œuvre, au doux parfum anarchique, tient en haleine jusqu'au bout. Pour vous aider à attendre la deuxième intégrale, les auteurs rajoutent une histoire écrite inédite et des peintures époustouflantes. « C'est un chef d'œuvre épique » dirait Sig 14 version Ivanhoé, « un véritable havre de paix » dirait Sighi, « une entreprise remarquable que je ne cesserai de défendre » dirait Maître Sigh 14...

voir la fiche officielle ISBN 9782355742941